Avis Express | Silence Radio d’Alice OSEMAN

Couverture Silence radio

4ème de couverture :

Je suis Frances, Frances la sérieuse, la solitaire, la discrète. Je passe mon temps à étudier. J’ai un seul objectif : entrer à Cambridge après le bac.

Je suis Frances, la vraie Frances. Je suis fascinée par le mystérieux Silence Radio et sa chaîne Youtube Universe City. J’aime rire et j’aime dessiner.

Et puis je rencontre Aled. Avec lui, je peux enfin être moi. Avec lui, je vais enfin avoir le courage de trouver ce qui compte vraiment pour moi.

Mon avis :

J’ai passé un bon moment de lecture… et… c’est tout… Alors c’est bien la première fois depuis trèèèèèèèèèèès longtemps que je n’ai strictement rien à dire sur un livre. Ce n’est pas que je n’ai rien ressenti mais je ne me suis pas attachée aux personnages principaux, Frances et Aled, et je n’ai pas été emportée par l’histoire.

Alors on pourrait dire que je n’ai pas aimé ce livre et pourtant je ne le ressens pas comme ça. Je pense que ce livre est trop jeunesse pour moi et que les thématiques abordées, même si elles sont intéressantes et riche en morales, n’ont pas raisonnées en moi. Pour une fois dans ma vie de lectrice, je vais avouer que ce livre ne m’est pas du tout destiné.

Ce livre est destiné à des jeunes ayant grandi avec internet, un public qui a toujours vécu avec les réseaux sociaux et qui n’a pas des commentateurs préférés à la tv mais des Youtubers fétiches. Je pense clairement que les 10/18 ans sont le public cible de cette histoire et que des adultes de mon âge, voir plus vieux, ne comprendront pas forcément les attentes des personnages.

Ce livre ne m’étant pas destiné je ne peux clairement pas dire qu’il m’a déplu ou qu’il est nul. Je ne peux vraiment pas le noter et donner un jugement objectif. Tout ce que je peux faire pour réaliser mon « job » de blogueuse littéraire est de dire que ce livre est à offrir à la tranche d’âge que j’ai cité et que l’histoire des personnages saura raisonner en eux.

Cette histoire parle d’amour, de sexe (le genre pas l’acte sexuel en lui-même), d’amitié et de l’impact des réseaux sociaux sur la vie d’adolescent. Alors peut-être qu’un parent préoccupé pourra lire ce texte pour se faire une idée des « problèmes » que peuvent rencontrer les adolescents de notre époque.

Pour en conclure, je ne me suis pas sentie concernée mais j’ai quand même lu ce livre jusqu’au bout et même si j’ai aimé lire ce livre, je n’ai rien ressenti de particulier, ni haine, ni amour. Juste… Rien… Je ne trouve pas ça dommage car j’aurais au moins pu lire les préoccupations des adolescents de cette époque que l’on est en train de vivre présentement.

 

Publicités