Faire partie d’un projet qui nous tient à coeur…

Salut à toi ami(e) Lecteur(trice) !

Il y a de cela quelques années, j’ai découvert une histoire, un monde, des personnages et un auteur pour lesquels je me suis prise d’affection.

Ce monde magique a été un de mes premiers coup de cœur de jeune lectrice, c’est une histoire qui m’a fait directement basculer du côté de la Fantasy.

Cette histoire n’est autre que celle des Myrihandes, êtres de légende créé de toute pièce par Guilhem MERIC. J’ai souvent parlé de ce livre dans mes vidéos et je répétais que ce qui me désolait le plus c’était de ne pas connaître la suite et fin.

Je te donnes ici un petit résumé :

 Sur Pan-Kaïa, siège des Trois Cités et dernier refuge des Hommes de ce monde, Sisam et Helya partagent une extraordinaire amitié. Arrachés l’un à l’autre, ils se retrouvent quinze ans plus tard pour apprendre qu’ils sont des Âmes-Sœurs, capables de faire revivre les Myrihandes : des êtres aux pouvoirs de légende, aux âmes unies en un seul et même corps.

Leur existence, hélas, est hors-la-loi. Œuvrant sous l’autorité d’un mystérieux seigneur, les Gouverneurs des Trois Cités exercent depuis toujours une terrible oppression sur les Âmes-Sœurs, afin que nul Myrihande ne renaisse en ce monde.

Pour sauver leur amour et libérer toutes les autres Âmes-Sœurs prisonnières des Cités, Sisam et Helya vont devoir tout apprendre du lien secret qui les unit, qui pourrait faire d’eux le plus puissant des Myrihandes…

Un jour, j’ai eu la joie d’apprendre que l’auteur avait racheté les droits de son livre et allait faire éditer la suite.

Depuis ce jour, je soutiens publiquement la parution de cette suite et j’en parle régulièrement autour de moi.

Cette année, j’ai pu me procurer la nouvelle édition du 1er tome grâce à la 1ère campagne Ulule et je suis actuellement entrain de le relire.

Mais quelle n’a pas été ma joie, ma surprise, de recevoir, il y a quelques jours, un message de Guilhem qui me proposait de participer à la prochaine campagne Ulule en tant qu’Ambassadrice de la saga ! Bien sur, j’ai accepté, fervente admiratrice que je suis de cette histoire.

Alors, me voilà, à te parler de cette histoire et de cette saga chère à mon cœur.

D’ailleurs, je suis là pour te dire que la nouvelle campagne pour le tome 2 de la saga commence le 28 septembre soit AUJOURD’HUI !

Le lien de la campagne : https://fr.ulule.com/myrihandes-livre2/

Les contreparties sont les suivantes :

Ce qui est génial, comme tu peux le constater, c’est que si tu fais parti des 30 premiers contributeurs tu peux avoir les 2 tomes de la saga pour 50€ seulement ainsi que les albums de la saga (donc si tu calcules ça te ferais 40€ les 2 tomes, jusque là tu me suis, sauf que les albums CD sont à 9,99€ chacun, c’est surtout ici que c’est intéressant !). Bien sur, c’est un budget mais franchement si je te dis que tu peux y aller les yeux fermés tu me fais confiance ?

Bon ok, je sais que ça peut être compliqué de se lancer avec une histoire qu’on ne connaît pas et un auteur qu’on ne connaît pas non plus.

Le projet participera également au Challenge Ulule, dont le lauréat remportera la somme de 5000€ et une exposition massive sur les réseaux sociaux.

Alors je récapitule :

  1. Cette histoire est juste géniale, tu ne l’auras lu nulle part ailleurs,
  2. Le pack de 50€ (pour les 30 premiers) est super intéressant !
  3. Tu peux aider à ce que la saga se fasse connaître part le plus grand nombre si elle remporte le Challenge Ulule.
  4. Tu aides un auteur et une véritable équipe derrière à se faire connaître pour leurs talents !
  5. Ce ne sont pas 4 bonnes raisons de participer ?

J’espère t’avoir au moins donné envie d’en découvrir plus au sujet de cette histoire et de son auteur ! Si j’ai déjà réussi à t’intéresser j’ai tout gagné !

Reste connecté car d’autres petites infos tomberont pendant toute la campagne Ulule 😉

Merci de t’être arrêté et de m’avoir lu !

A bientôt.

Mandy_

 

Publicités

Les seigneurs de Bohen d’Estelle FAYE

4ème de couverture :

Je vais vous raconter comment l’Empire est mort.
L’Empire de Bohen, le plus puissant jamais connu, qui tirait sa richesse du lirium, ce métal aux reflets d’étoile, que les nomades de ma steppe appellent le sang blanc du monde. Un Empire fort de dix siècles d’existence, qui dans son aveuglement se croyait éternel.
J’évoquerai pour vous les héros qui provoquèrent sa chute. Vous ne trouverez parmi eux ni grands seigneurs, ni sages conseillers, ni splendides princesses, ni nobles chevaliers… Non, je vais vous narrer les hauts faits de Sainte-Étoile, l’escrimeur errant au passé trouble, persuadé de porter un monstre dans son crâne. De Maëve la morguenne, la sorcière des ports des Havres, qui voulait libérer les océans. De Wens, le clerc de notaire, condamné à l’enfer des mines et qui dans les ténèbres découvrit une nouvelle voie… Et de tant d’autres encore, de ceux dont le monde n’attendait rien, mais qui malgré cela y laissèrent leur empreinte.
Et le vent emportera mes mots sur la steppe. Le vent, au-delà, les murmurera dans Bohen. Avec un peu de chance, le monde se souviendra.

Mon avis :

Estelle FAYE et sa plume m’ont encore envoûté. A nouveau, je me surprends à me prendre de passion pour les personnages créés par Estelle. Ces derniers sont tous exceptionnels par leur normalité. Estelle nous les présente comme si on les connaissait déjà, comme s’ils étaient des personnages d’un tome précédent que l’on retrouvait ici. Ça a toujours été ce que je préfère chez cette autrice.

Les seigneurs de Bohen est un roman de pure Fantasy et j’ai été ravie de retrouver Estelle dans ce genre et surtout avec une histoire pareil. Bohen est un monde avec ses usages et ses peuples si différents les uns des autres. Bohen a été créé de toute pièce et pourtant j’ai eu l’impression que c’était un monde parallèle dans lequel j’aurais pu vivre. Tout de suite, je me suis demandée de quel peuple j’aurais pu être et j’avoue que je me vois bien en sœur guerrière.

L’histoire est somme toute basique. Bohen est dirigé par les mêmes familles depuis plusieurs siècles. Ces familles ont renversé les précédents seigneurs, les Wurms, ils chevauchaient des Dracs et inspiraient la crainte. Les familles margraves dirigent chacune des régions de Bohen et rendent compte à l’Empereur. Le peuple n’est pas plus heureux qu’avec les précédents seigneurs et une révolte se prépare.

Nos personnages sont issus de peuple différent et font tous partie intégrante de cette révolte volontairement ou pas. Les personnages principaux sont assez nombreux et les personnages secondaires le sont tout autant. Si je n’avais qu’un seul reproche à faire ce serait celui-ci : il y a un peu trop de points de vue différents et d’actions parallèles à l’intrigue principale.

Pourtant, Estelle a toujours su développer ses personnages et réussie à nous faire ressentir beaucoup d’émotions par rapport à eux et surtout à leurs décisions. Ses personnages sont régulièrement androgynes, souvent on a du mal à définir leurs sexualités. Estelle réalise un véritable coup de maître avec ses personnages. J’ai été plus que ravie de suivre l’évolution d’un duo très particulier qui n’est autre que Sorenz, Le chien de guerre, Chef des Mercenaires et résolu à renverser le pouvoir en place et Ste-Etoile, individualiste et opportuniste, un vrai loup solitaire qui a la particularité de partager son esprit avec Morde, une entité venant d’un autre âge.

Au niveau des personnages féminins c’est surtout Maëve que j’ai apprécié suivre. Cette femme prend son destin en main et sait ce qu’elle veut. Ce que j’ai aimé chez elle c’est qu’elle ne tourne pas en rond, elle ne passe pas par 4 chemins. Je pourrais donner encore beaucoup de « dictons » pour ce personnage qui est résolu et qui en impose.

Le personnage avec lequel j’ai le moins accroché serait la narratrice. La Perdrix. Ses interludes m’ont parfois exaspéré mêmes si elles sont intéressantes et permettent de temporiser le rythme de l’histoire. Je pense que c’est dû au fait qu’on n’apprends pas grand chose sur elle et son histoire. Les personnages secondaires sont trop nombreux pour que je les cite tous mais ils jouent un rôle important par rapport à l’histoire et sont liés étroitement aux personnages principaux.

D’après ce que j’ai compris cette histoire est un diptyque, normalement il y aurait une suite. Au vue de la fin je l’espère fortement car je ne pourrais pas m’en contenter. Il reste encore quelques points que j’aimerais connaître et développer.

Pour conclure, cette histoire est une réussite en termes de roman Fantasy malgré le grand nombre de personnages et les intrigues parallèles qui peuvent perdre le lecteur. On retrouve la patte de d’Estelle et ce qui fait d’elle une autrice à lire et à faire connaître. Je pense que le lecteur novice en fantasy peut tout à fait lire ce livre sans vraiment prendre peur. Il y a de la magie, des personnages atypiques et un monde à découvrir absolument.