Ceux qui sauront de Pierre BORDAGE | Tome 1

Couverture Ceux qui sauront

4ème de couverture :

Jean et Clara devraient bientôt se séparer : elle regagnerait Versailles, il retournerait dans la clandestinité.
Pourquoi êtes-vous allé à l’école ? demanda-t-elle.
– Je voulais apprendre.
– Et qu’avez-vous appris ?
– L’alphabet, l’écriture, l’arithmétique… comme tout écolier, je suppose.
– Vous comptiez en faire quoi ?
Il haussa les épaules.
– Je ne sais pas au juste. Ceux qui gouvernent savent, alors je pensais que c’était bien de savoir. Que ça améliorerait ma vie.

Et si le passé avait été différent, quel serait notre présent ? Un monde scindé en deux.
Les riches détenant le savoir, les pauvres condamnés à l’ignorance. Il y a ceux qui acceptent, s’oublient dans le silence. Mais il y a ceux qui se battent pour qu’une société plus juste émerge enfin.

Mon avis :

J’ai littéralement dévoré ce roman ! C’était addictif et intéressant !

Je continue dans ma lancée pour lire des auteurs présents aux Imaginales et je me suis dit en refermant ce livre : mais pourquoi je n’ai pas lu Pierre BORDAGE avant ?

Et si Jules Ferry n’avait pas fait voter les lois sur l’école gratuite pour tous ? Si toutes les Révolutions avaient échoué ? Que serait devenue la France telle qu’on la connaît ? L’auteur répond à nos questions et nous offre un récit des plus intéressants ! Je me suis posée beaucoup de questions pendant ma lecture. J’avoue méconnaître cette période où l’école a été ouverte pour tous. Pour moi (comme pour beaucoup) c’est un droit acquis et je trouve qu’on a oublié comment on en est arrivé là, on ne rend pas assez hommage à ces personnes qui se sont battus pour qu’on puisse apprendre.

Dans ce contexte, on rencontre deux personnages Jean et Clara qui viennent tous deux de milieux bien différents. Jean est un fils de « cous noirs », d’ouvriers, il a 14 ans et va déjà travailler avec son père dans les champs et prévoit d’aller dans les mines en Lorraine. Sauf que tout ne va pas se passer comme prévu, il va vite devoir fuir et se cacher. Clara, elle, vit dans une famille noble en lien avec Versailles et n’aime pas du tout sa vie, elle considère être dans une cage dorée. Ces deux personnages vont se rencontrer dans des circonstances étranges et se retrouver dans des situations bien compliquées.

J’ai aimé dès le départ le ton employé par l’auteur. Malgré le fait que les personnages sont jeunes, le fait qu’ils vivent dans une société exploitée où les riches apprennent et où les pauvres sont utilisés comme des bêtes de somme, fait en sorte qu’ils ont beaucoup plus de maturité qu’un jeune contemporain. La lecture est addictive, le rythme est soutenu, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et j’avais hâte de connaître la suite. Ce monde est tout à fait captivant et j’ai aimé découvrir comment on aurait pu vivre. L’histoire se passe pourtant en 2008 alors qu’on pourrait croire qu’elle se passe dans un autre temps, des centaines d’années auparavant.

Les personnages et leurs réactions face à leurs vies font également parti de ce que j’ai apprécié dans ce livre. Les riches peuvent être détestables mais Clara nous montre que certains de cette caste peuvent changer, elle va faire des rencontres dans ce sens et parfois en subir les conséquences. J’ai apprécié le personnage de Clara même si je pense qu’elle peut parfois être exaspérante, notamment au début de l’histoire où elle a encore ses réflexes de citadine. Jean est un personnage tout à fait passionnant, les épreuves qu’il va subir pour son jeune âge montre parfaitement l’injustice de ce monde. J’ai été très touchée et époustouflée par son caractère et son énergie. L’auteur arrive à nous surprendre tout en ne nous faisant pas oublier que ce n’est qu’un enfant grâce à son langage ou à ses réflexions sur le monde.

Pour conclure, j’ai été emportée par cette histoire et j’ai hâte de me procurer la suite pour continuer à suivre nos deux personnages dans leurs aventures. Je pense me procurer d’autres romans uchroniques car j’ai trouvé ce genre passionnant.

Note / 10 : 9,5

Je dépoussière… | Les âmes vagabondes de Stephenie MEYER

Couverture Les Âmes vagabondes

4ème de couverture :

La Terre est envahie. L’humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Mélanie Stryder vient d’être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l’être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu’elle ne peut pas oublier. L’amour pourra-t-elle la sauver ?

Mon avis :

J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce livre ! Je suis passée par tous les stades d’émotions ! J’ai ri, été angoissée, j’ai pleuré, je me suis interrogée, etc… Je crois que cette histoire va devenir une de mes fétiches !

L’histoire est surprenante. Des êtres ont envahi la Terre et volent les vies des humains mais une Âme va se rebeller et va changer la vie de tout un groupe. On suit, donc, beaucoup de choses durant cette lecture. Cette histoire est très dense mais on entre tellement vite dedans qu’on ne voit pas les pages se tourner ! Au départ, pourtant, quand j’ai vu la taille de l’écriture, je me suis inquiétée car je pensais que ça allait être long mais en fait je n’ai rien vu passer. La lecture est fluide, il n’y a pas de longueurs ni de temps morts, c’est comme si on vivait réellement l’histoire.

Les personnages sont tout aussi intéressants ! Ils sont quand même nombreux ! On suit l’héroïne principale, Vagabonde ou Gaby, et c’est sa version que l’on aura tout au long de la lecture. J’ai vraiment apprécié ce personnage, elle est étonnante et plus « humaine » que n’importe quel humain. Elle est vraiment complète et l’auteur nous fait ressentir chacune de ses émotions et elle en ressentira énormément ! J’ai également apprécié Jeb, ce « fou » pas si à côté de la plaque que pourrait l’être d’autres. La palette de personnage est tellement riche et bien réalisée que l’on se croirait vraiment dans le groupe en tant que membre. Cependant, j’ai été parfois perdue dans les prénoms car il y en a beaucoup et certains en changent mais ce n’est pas très gênant ! Avec autant de personnages, on ne  peut pas échapper au « triangle amoureux » qui va se former. Il y aura beaucoup de tensions sexuelles entre ses trois là et cela ressort tellement que ça m’a souvent pris aux tripes. C’est terriblement intense et palpitant !

Je n’ai AUCUN reproche à faire sur ce livre ! Pourtant, j’aurais pu avoir quelques préjugés par rapport à l’auteur et à sa précédente saga au contraire à présent je suis intriguée et j’espère qu’elle continuera dans l’écriture de ce genre de roman.

Pour conclure, j’ai vraiment adoré ! Serais-ce carrément mon coup de coeur de l’année ? Affaire à suivre.

P.S : je ne recommande pas ce livre aux personnes voulant se coucher tôt !

Note / 10 : 10