Ceux qui sauront de Pierre BORDAGE | Tome 1

Couverture Ceux qui sauront

4ème de couverture :

Jean et Clara devraient bientôt se séparer : elle regagnerait Versailles, il retournerait dans la clandestinité.
Pourquoi êtes-vous allé à l’école ? demanda-t-elle.
– Je voulais apprendre.
– Et qu’avez-vous appris ?
– L’alphabet, l’écriture, l’arithmétique… comme tout écolier, je suppose.
– Vous comptiez en faire quoi ?
Il haussa les épaules.
– Je ne sais pas au juste. Ceux qui gouvernent savent, alors je pensais que c’était bien de savoir. Que ça améliorerait ma vie.

Et si le passé avait été différent, quel serait notre présent ? Un monde scindé en deux.
Les riches détenant le savoir, les pauvres condamnés à l’ignorance. Il y a ceux qui acceptent, s’oublient dans le silence. Mais il y a ceux qui se battent pour qu’une société plus juste émerge enfin.

Mon avis :

J’ai littéralement dévoré ce roman ! C’était addictif et intéressant !

Je continue dans ma lancée pour lire des auteurs présents aux Imaginales et je me suis dit en refermant ce livre : mais pourquoi je n’ai pas lu Pierre BORDAGE avant ?

Et si Jules Ferry n’avait pas fait voter les lois sur l’école gratuite pour tous ? Si toutes les Révolutions avaient échoué ? Que serait devenue la France telle qu’on la connaît ? L’auteur répond à nos questions et nous offre un récit des plus intéressants ! Je me suis posée beaucoup de questions pendant ma lecture. J’avoue méconnaître cette période où l’école a été ouverte pour tous. Pour moi (comme pour beaucoup) c’est un droit acquis et je trouve qu’on a oublié comment on en est arrivé là, on ne rend pas assez hommage à ces personnes qui se sont battus pour qu’on puisse apprendre.

Dans ce contexte, on rencontre deux personnages Jean et Clara qui viennent tous deux de milieux bien différents. Jean est un fils de « cous noirs », d’ouvriers, il a 14 ans et va déjà travailler avec son père dans les champs et prévoit d’aller dans les mines en Lorraine. Sauf que tout ne va pas se passer comme prévu, il va vite devoir fuir et se cacher. Clara, elle, vit dans une famille noble en lien avec Versailles et n’aime pas du tout sa vie, elle considère être dans une cage dorée. Ces deux personnages vont se rencontrer dans des circonstances étranges et se retrouver dans des situations bien compliquées.

J’ai aimé dès le départ le ton employé par l’auteur. Malgré le fait que les personnages sont jeunes, le fait qu’ils vivent dans une société exploitée où les riches apprennent et où les pauvres sont utilisés comme des bêtes de somme, fait en sorte qu’ils ont beaucoup plus de maturité qu’un jeune contemporain. La lecture est addictive, le rythme est soutenu, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et j’avais hâte de connaître la suite. Ce monde est tout à fait captivant et j’ai aimé découvrir comment on aurait pu vivre. L’histoire se passe pourtant en 2008 alors qu’on pourrait croire qu’elle se passe dans un autre temps, des centaines d’années auparavant.

Les personnages et leurs réactions face à leurs vies font également parti de ce que j’ai apprécié dans ce livre. Les riches peuvent être détestables mais Clara nous montre que certains de cette caste peuvent changer, elle va faire des rencontres dans ce sens et parfois en subir les conséquences. J’ai apprécié le personnage de Clara même si je pense qu’elle peut parfois être exaspérante, notamment au début de l’histoire où elle a encore ses réflexes de citadine. Jean est un personnage tout à fait passionnant, les épreuves qu’il va subir pour son jeune âge montre parfaitement l’injustice de ce monde. J’ai été très touchée et époustouflée par son caractère et son énergie. L’auteur arrive à nous surprendre tout en ne nous faisant pas oublier que ce n’est qu’un enfant grâce à son langage ou à ses réflexions sur le monde.

Pour conclure, j’ai été emportée par cette histoire et j’ai hâte de me procurer la suite pour continuer à suivre nos deux personnages dans leurs aventures. Je pense me procurer d’autres romans uchroniques car j’ai trouvé ce genre passionnant.

Note / 10 : 9,5

Multiversum de Leonardo PATRIGNANI | Tome 1&2

MON AVIS SUR LE TOME 2 SE TROUVE PLUS BAS 🙂

Couverture Multiversum, tome 1

4ème de couverture : 

Alex vit en Italie, Jenny en Australie. Ils ne se sont jamais vus pourtant ils se connaissent depuis toujours, unis par un lien télépathique très fort. Le jour où ils cherchent à se rencontrer, ils découvrent qu’il existe une infinité d’univers parallèles et que la réalité qui les entoure n’est qu’une de ces multiples dimensions. Parviendront-ils à se rejoindre tandis que leur destin semble lié à celui, inéluctable, de la Terre ? Existe-t-il un monde où vivre leur amour ?Une histoire d’amour intense dans un dédale d’univers parallèles : le premier volume d’une aventure vertigineuse !

Mon avis :

C’est une lecture que j’ai littéralement adoré et dévoré. Dès les premières pages, j’ai été happée par l’histoire d’Alex et Jenny. Cette histoire de deux adolescents si singulière mais pourtant passionnante et captivante.

J’avais un peu peur du côté « jeunesse » vu l’âge des deux protagonistes mais j’ai vite été rassurée, le don de ces deux personnages prend toute la place. On oublie rapidement qu’ils n’ont que 16 ans. L’amour est là, présent aussi, discret et timide mais on le sent qui s’immisce petit à petit dans la relation des deux ados mais l’auteur a su doser cela et laisser toute sa place à l’intrigue.

Vraiment, cette histoire est unique, elle file à vive allure, un vrai page-turner. Je n’ai pas vu de défauts ou en tout cas lors de l’écriture de cette chronique je n’en ai aucun qui me vient à l’esprit. L’auteur est très doué, j’ai pris plaisir à m’attacher aux personnages qui sont développés comme il faut avec une histoire propre à eux et même les vies de leurs alter-égo sont sympathique à découvrir par petits bouts. J’ai eu une préférence pour Alex, c’est le personnage principal, c’est lui qu’on suit principalement mais j’ai aussi aimé sa relation d’amitié avec Marco. L’auteur a su aussi m’intriguer car il distille ici et là quelques idées, quelques soupçons, et du coup à la fin de ma lecture il me reste des questions et savoir qu’il y a un second tome me rassure quelque peu.

Jenny quant à elle, ne m’a pas laissé de marbre même si son personnage est un peu plus peureux et effacé. Je pense qu’elle prendra plus d’importance dans le second tome (enfin j’espère). C’est surtout sa conviction qui m’a interpellé. Dès qu’elle est sûre qu’Alex existe elle sera déterminée même si elle a de nombreux doutes, on ressent tout de même assez fortement toute la tendresse et l’amour qu’elle peut ressentir pour lui. Ça m’a ému et attendri et heureusement parce que sinon son personnage ne m’aurait pas intéressé.

Je conseille vraiment cette histoire, le côté fantastique est présent, savamment dosé entre l’intrigue, les histoires des personnages et les raisons de ce qui leur arrive. Je pense qu’il correspond parfaitement au genre jeunesse et fantastique. Pour une fois, je ne conteste pas cette catégorisation car je ne vois pas ce livre ailleurs. Je tiens juste à insister sur la plume de cet auteur qui m’a réellement plu et envoûté.

Note / 10 : 9


Couverture Multiversum, tome 2 : Memoria

4ème de couverture :

Après la catastrophe qui s’est abattue sur la terre, Jenny et Alex se trouvent plongés dans Memoria, une dimension mentale qui n’existe qu’à travers leurs propres souvenirs. Est ce pour eux l’espoir d’être réunis dans une vie nouvelle ? Ou un cauchemar dont ils ne peuvent s’échapper ?

Mon avis :

Mon ressenti est assez mitigé et se découpe en deux parties bien distinctes correspondant aux deux parties du livre.

Je n’ai pas eu de mal à me replonger dans l’histoire. Je me souvenais parfaitement des protagonistes et de ce qu’il s’était passé dans le 1er tome. On retrouve donc Jenny, Alex et Marco à Mémoria. Memoria est un monde fictif, créé par les cerveaux de nos trois héros. Ils vont évoluer dans ce monde et faire des découvertes étonnantes. Ils vont visiter les souvenirs des êtres qui peuplent Mémoria notamment ceux de leurs familles. Quant à la seconde partie du livre, elle se déroulera longtemps après la fin du 1er tome. On découvrira un nouveau monde et de nouveaux personnages.

J’ai eu beaucoup de mal avec la 1ère partie du livre car les informations se succèdent rapidement et sont assez nombreuses. On suit nos trois personnages, on alterne entre leurs propres souvenirs et ceux des personnes dont ils visitent les souvenirs. Ça fait beaucoup de souvenirs, de lieux et de temps différents. Si en plus on prend en compte le fait qu’il y a aussi les souvenirs de leurs Alter-égo on peut vite avoir mal à la tête. J’aurais aimé que l’auteur s’attarde un peu plus sur les différentes révélations qui jalonnent cette 1ère partie surtout qu’il ne donne pas de réponse dans la seconde partie. Jenny m’a semblé insupportable car elle est dans le déni la plupart du temps et ses souvenirs sont loin d’être intrigants bien au contraire ils sont assez sombre. Alex et Marco ont quant à eux des souvenirs très intéressants à suivre. Même si c’était parfois fastidieux à comprendre la suite montre que ces éléments sont réellement importants.

La seconde partie était beaucoup plus intéressante. En effet, Jenny va se réveiller longtemps après la fin du monde et va découvrir comment vivent les humains du futur. Cette nouvelle société a tout l’air d’être parfaite et pourtant Jenny va devoir fuir. On suit principalement Jenny et un autre homme Ben, celui qui l’a trouvé. J’ai adoré découvrir ce monde qui vit principalement sur l’océan  à l’aide de ville sous-marine. Ben est quelqu’un d’assez exceptionnel quand on sait dans quel monde il a grandi et quand on apprend son passé. L’histoire avance rapidement et l’auteur nous bombarde encore d’informations et de révélations plus captivantes les unes que les autres. La fin m’a laissé très frustré. J’ai hâte de connaître la suite car je sens que l’auteur va nous surprendre.

Pour conclure, j’ai aimé replonger dans l’univers créé par l’auteur. Je regrette juste le fait que le livre se découpe en deux parties vraiment bien distinctes au point que l’on ait l’impression de lire deux histoires différentes si l’on n’avait pas les mêmes personnages. Je lirais sûrement la suite car je ne peux pas ne pas savoir ce qu’il va se passer.

Note / 10 : 7,5