Boudicca de Jean-Laurent DEL SOCORRO

 

Mon avis :

Le destin d’une femme pas comme les autres, une femme qui était avant tout une véritable guerrière. Bouddica offre au lecteur un bout de son Histoire et celle des Celtes de Grande-Bretagne. 

Je ne connaissais pas l’histoire de Boudicca avant d’entendre parler du livre de l’auteur aux Imaginales. J’étais ressortie assez déçue de ma lecture de Royaumes de Vents et de Colère et j’avais un peu peur d’avoir ce même sentiment avec ce livre là. Heureusement, il n’en est rien. J’ai passé un agréable moment à découvrir et à suivre Bouddica à travers les âges et ses faits d’armes.

Cependant, je regrette quelques points : j’ai trouvé que l’histoire était encore décrite un peu trop rapidement comme pour le premier livre de l’auteur. J’aurais aimé avoir plus de détails sur le père de Boudicca, sur son règne et aussi sur la mère de celle-ci. On ne suivra que le point de vue de cette femme pas comme les autres. Elle est certes exceptionnelle et je me suis très bien identifiée à elle mais il m’aurait fallu encore quelques pages pour pouvoir ressortir pleinement satisfaite de ma lecture. J’aurais aimé connaître un peu plus le parcours de certains personnages secondaires comme Caratacos ou encore sur les différents Dieux et Déesses, notamment Andraste qui est régulièrement citée.

Le fait également que l’auteur nous parle plusieurs fois d’une pierre ayant des propriétés magiques et que jamais Boudicca ne décide de s’en servir alors qu’elle aurait pu à de nombreuses reprises. Il y a ces quelques raccourcis qui m’ont chagriné et qui accompagnent des passages à vide dans l’histoire. L’auteur aurait pu y ajouter une touche un peu plus « imaginaire » de son cru quitte à perdre un peu le côté récit Historique véridique.

On ressent tout de même les recherches faites par l’auteur et sa volonté de nous faire part des sentiments et de la lutte intérieure qu’a pu vivre cette femme qui n’a jamais été aimée par son père et qui n’a jamais su faire ressortir ses émotions à ceux qu’elle aimait. J’ai adoré les dialogues verbalisés (ou non) entre Boudicca et son père. L’auteur arrive à nous faire ressentir tous les non-dits qu’il peut y avoir et les moments de silence sont terriblement poignants par leur impact sur l’héroïne.

Boudicca est une guerrière et n’a jamais su être autre chose dans toute sa vie. Cet état de fait force le respect. Pourtant, elle a eu une vie de femme, de mère et de Reine. Elle a dû jongler entre tous ces rôles aussi durs qu’ils sont les uns des autres et qui parfois sont si peu complémentaires. J’ai aimé découvrir les cultes et les croyances de son peuple, les Icènes, et cela m’a donné envie d’en apprendre plus sur eux. Les liens entre les différents clans sont également intéressants même si j’aurais aimé pouvoir me les représenter à l’aide d’une carte d’époque, je peux cependant, comprendre que cela soit difficile à se procurer et à réaliser.

L’auteur a su me donner envie de me pencher sur l’histoire des Celtes et notamment celle de Boadicée. Je compte donc essayer de me procurer d’autres ouvrages qui pourraient romancer sa vie comme a pu le faire Jean-Laurent DEL SOCORRO. Le fait de suivre pour une fois une Héroïne, féminine qui a marqué l’histoire à son époque me donne envie de faire des recherches et d’en découvrir un peu plus. Tout compte fait c’est ce que je recherche principalement dans ce genre de livre.

Publicités

Une année qui ne ressemble à aucune autre.

Chaque année est différente, chaque année m’apporte son lot de surprises et de plaisir. Cette année 2017 en fait partie. Cette année a été riche en rebondissements dans ma petite vie de blogueuse mais aussi dans ma vie personnelle. En découle beaucoup de la future richesse de cette année 2018 à venir.

Rétrospective des moments marquants de 2017 :

  • AVRIL 2017 :

J’ai fait la rencontre de Lorraine, une étudiante qui faisait un mémoire sur les Booktubeurs. J’ai eu la chance de répondre à ses questions. Ce qui m’a permis de surmonter ma timidité et de faire un joli point sur mon aventure livresque.

  • MAI 2017 : Les Imaginales !

Chaque année, j’attends ce salon avec impatience et excitation. Cette année n’a pas fait de différence malgré la maladie qui me perturbait et ma vie personnelle qui était tout autant chamboulée. J’ai profité à fond de ces journées avec mes amies car je ne les vois pas assez et ce sont toujours des journées folles et remplie d’amour. J’ai eu la joie de rencontrer des personnes IRL et de revoir des personnes qui me sont chères. J’attends avec tout autant d’impatience les prochaines Imaginales 2018 !

  • En octobre 2017, j’ai eu la joie d’être choisie comme Ambassadrice d’une saga que je chéris particulièrement. Myrihandes. Cette saga j’en ai parlé en long et en large pendant la campagne ulule qui se déroulait au mois d’octobre. Je ne vais pas en reparler ici, mais j’ai hâte de recevoir ma contribution et de tenir enfin dans mes mains le second tome tant attendu. Maintenant il me reste à attendre l’année prochaine pour enfin connaître la fin de cette histoire.
CC – Couverture Tome 2 créée par Cyril BARREAUX
  • NOVEMBRE 2017 :

Je me suis vue être invitée sur un salon du livre officiellement. Ce salon n’est autre qu’un 1er salon du roman Policier qui se déroulait le 19 novembre à Illkirch, commune limitrophe de Strasbourg. Je peux dire que j’étais ravie car une autre amie (que tu as déjà vu avec moi) Gaëlle, de la chaîne Bubblegirl67, était elle aussi invitée.

CC Ma Vision Du Livre

Je trouve que c’est gratifiant d’être reconnue malgré la faible portée de mon blog. C’est gratifiant d’être complimentée sur le « travail » que je peux fournir. Répondre aux questions d’auteurs, de visiteurs ou d’inconnus de ce milieu sur ma passion et mes convictions me font plaisir au plus haut point. Avoir eu l’occasion de parler avec des auteurs de la Région, filmer ma première interview d’auteur (mon dieu le stress) et m’investir à fond pour que ce 1er salon soit une réussite m’a permis de passer une journée des plus mémorables. Pour une fois depuis longtemps, je me suis sentie à ma place, appréciée pour ce que je produis et pour ma passion.

Ici, plus question de barème, d’abonnés ou de gain, ce que j’ai fais pendant cette journée était tellement enrichissant au niveau personnel que je n’ai même pas pensé à toutes ces théories, ces jugements ou ces fausses idées sur Youtube et sa communauté. J’ai passé une journée fantastique avec une de mes meilleures amies. J’ai rencontré des personnes formidablement intéressantes et j’ai occulté tous mes soucis personnels du moment.

CC Salon du Livre Illkirch

Cette année 2017 m’a permis de faire un point sur ma passion et sur mon blog. Je ne veux plus me mettre de pression. Cela a conforté ma décision de ralentir l’activité de ma chaîne et de mon blog pour l’année 2018. Je ne publierai que ce que j’ai envie et surtout quand j’en aurais le temps. Je n’accepterais plus de partenariats et tant pis si je rate des opportunités, ni d’invitations pour des salons. De toute façon cette année 2018 va être très prenante au niveau personnel car si tu ne le savais pas déjà je me marie et l’organisation de mon mariage va me prendre la moitié de mon année. Ensuite, je compte commencer une VAE afin d’obtenir un titre professionnel.

Donc comment dire que ma vie va être très riche pendant 1 an voir plus, voir pour encore longtemps après ces 1ers pas en 2018. Ma vie de blogueuse sera donc mise de côté pour un temps… Indéterminé. Malgré cette formidable année, je ne sais vraiment pas ce qui m’attends comme masse de travail en 2018. Comme beaucoup de blogueurs, je ne vis pas de ma passion. Ma passion reste un moyen pour moi de m’évader du stress de la vie quotidienne et je veux que cela reste ainsi. Je veux parler des choses dont je suis passionnée et qui me passionneront. Je veux partager mes coups de coeur, mes coups de gueules ou ne pas publier pendant un moment sans que cela ne me soit reproché. Je veux continuer à échanger avec les personnes que j’ai pu rencontrer grâce à ça et j’espère pouvoir lire d’autres pépites.

CC Salon du Livre Illkirch

J’ai fais un point sur ma chaîne également et je peux dire que cela fait 1 an que je stagne, je ne perds ni ne gagne d’abonnés malgré les vidéos que j’ai pu produire et les contacts que j’ai pu me faire. Je n’ai pas perdu l’envie de créer mais je n’ai pas la même envie. Tout d’abord, parce que je n’ai pas vraiment le temps de m’y investir comme je le souhaiterais. J’ai produit des contenus qui m’ont donné la pêche comme ma vidéo sur Myrihandes et qui pourtant a eu très peu de retombées. J’avoue que cela me désole que les seules vidéos qui « fonctionnent » soient des book-haul et des points lectures. Il y a tellement plus de choses sympa à découvrir que de voir ce que les gens ont reçus en partenariats ou ce qu’ils ont achetés. Il y a des vidéos plus abouties qu’une liste sommaire des derniers livres que j’ai lu. Malgré tout, je garde l’envie de proposer des choses différentes même si cela ne m’apporte rien de plus. Mon but n’a jamais été de développer ma chaîne et je l’ai toujours revendiqué. J’aimerais juste échanger un peu plus par le biais des vidéos comme je peux échanger sur mon blog. La chaîne va donc ralentir beaucoup plus que mon blog.

Je constate également que j’ai fait pas mal de salon malgré tout. Les Imaginales étant le plus marquant malgré mes soucis de santé qui m’ont pas mal handicapée pendant ces jours de folie. L’année prochaine c’est sur que j’y retournerais mais je ne ferais que les Imaginales. Les salons ont toujours été pour moi un maelstrom d’émotions. Les salons me poussent dans mes retranchements, ils me poussent à rencontrer des inconnus, à parler à des auteurs sans être trop intimidées, à acheter des choses que je n’aurais pas forcément achetées et à voir des personnes que je ne verrais pas dans d’autres endroits. Les salons restent la plus belles choses qui m’arrivent dans l’année car j’ai en plus la joie de les partager avec mes 3 meilleures amies.

Alors malgré le fait que je développe mon activité sur booktube et sur mon blog, que j’échange énormément avec d’autres lecteurs ici et sur les réseaux, je sais que le fait de proposer moins de contenus va peut-être faire en sorte qu’on « m’oublie ». Mais je n’ai pas peur. Je n’ai jamais voulu réellement « vivre » de la lecture. J’ai toujours apprécier pouvoir partager ce que j’avais aimé dans mes lectures et surtout échanger par la suite avec d’autres personnes sur ces livres. Ma vie de blogueuse m’a apporté tellement dans ma vie personnelle que je ne regretterais jamais mes choix. J’ai profité à fond de chaque opportunité.

Alors, comme j’aime le dire, advienne que pourra. Ma vision du Livre va continuer sa petite vie tranquillement. Si tu restes présents et fidèle, ce sera avec joie que j’échangerais avec toi. En attendant, je te souhaite une belle année 2018, remplie d’amour et d’une bonne santé ainsi qu’une bonne route.

Mandy_