Dancefloor Thérapie d’Elisabeth BROUSSE

4ème de couverture :

A trente et un ans, Elisabeth mène sa vie à la baguette : un plan de carrière ambitieux, un appartement digne d’un magazine de déco, il ne manque plus qu’un prince charmant à sa to do list de femme modèle ! Quand le cancer déboule, sa vie sombre dans le chaos, mais Elisabeth met au point une stratégie de survie : d’abord, le déni. Le cancer ? Quel cancer ? Ensuite, la fête. Elle va s’occuper coûte que coûte, à coups de rebellions le jour, de musique, de mojitos et de boîtes de nuit jusqu’à l’aube. Tout est bon pour oublier le can… le problème ! Sinon comment continuer à vivre ? Sa méthode a même un nom : la Dancefloor thérapie !

Mon avis :

Il y a quelque temps je te confiait à quoi ressemblait ma vie sans thyroïde (ici). Je vais mieux de ce côté là depuis quelques mois même si ma santé a pris un autre virage cette année. Bref, on n’est pas là pour parler de ça. J’ai eu envie de lire ce livre grâce à mon fameux groupe Facebook sur la Thyroïde. Beaucoup en ont parlé lors de sa sortie et j’attendais qu’il soit publié en poche afin de pouvoir me le procurer. C’est donc avec plaisir que j’ai commencé cette lecture.

Alors le sujet peut rebuter certains mais je t’assure fonce ! On y parle de cancer certes mais on parle aussi de la Vie qui continue. De comment on fait pour se sortir de la morosité et de profiter de cette vie qui nous attends. Je n’ai pas eu de cancer mais dans ma famille certains ont été touché par cette saloperie. J’ai trouvé que l’autrice abordait le sujet avec beaucoup de facilité et d’humour. Elle a vécu dans le déni de sa maladie très longtemps mais on découvre comment elle va passer au dessus de tout ça et essayer d’aborder l’avenir avec espoir.

L’autrice parle beaucoup du « autour », la famille, les amis, le travail et de la recherche de l’âme soeur alors qu’on est un rescapé. Je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à la réaction de ce « autour » lorsque j’ai dû me faire opérer. Par rapport à l’autrice j’ai eu beaucoup de chance. J’ai apprécié le fait qu’elle s’y attarde et nous fasse part de ses difficultés à aborder la maladie. Je ne l’ai pas vécu pour la thyroïde mais je le vis actuellement pour cette autre maladie qui me touche.

Ses mots ont eu beaucoup d’échos en moi.

Certaines situations m’ont rappelé ma propre expérience. J’ai eu beaucoup de réaction par commentaire après ma confession sur ma vie sans thyroïde et j’invite ces mêmes personnes qui ont appris des choses grâce à mon témoignage à se tourner vers cette lecture si elles veulent en savoir plus. L’autrice y aborde la vie sans thyroïde parfaitement bien, les émotions qui font le yoyo, les crises de larmes sans raison et le fait qu’on change souvent d’avis pour un rien. Elle parle aussi des méthodes alternatives pour se soigner. Etant moi-même dans cette recherche en ce moment j’ai apprécié lire le témoignage de l’autrice par rapport à ça et de revoir mes perspectives.

Je ne vais en aucun cas juger l’histoire de l’autrice car ce serait manquer totalement de respect à ce qu’elle a vécu. Tout ce que je pourrais dire c’est que si tu te poses des questions sur les maladies de la thyroïde et que tu veux en savoir plus, lis ce livre. C’est aussi un concentré de bonne humeur (complètement dingue parfois) et d’espoir.

 

 

Publicités

Donner votre vision

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s