Royaume de vent et de colères de Jean-Laurent DEL SOCORRO

Couverture Royaume de vent et de colères

4ème de couverture :

Marseille, 1596. Massés à ses portes, les troupes d’Henri IV entendent faire plier la cité phocéenne, dont l’indépendance autoproclamée n’a que trop duré. Pourtant, le destin des Marseillais ne se joue pas sur le champ de bataille, mais ici et maintenant, entre les quatre murs d’une auberge, La Roue de Fortune. Là se croisent tous ceux, qui de près ou de loin, tiennent un rôle dans le drame à venir. Mais qui, d’Axelle, l’ancienne guerrière devenue tenancière, de Gabriel, le chevalier revenu de tout, de Victoire, la patronne de la guilde des assassins, de Silas, son homme de main, ou d’Armand, le magicien persécuté, tient dans sa main les clés de la ville ?

Mon avis :

C’était une lecture courte, agréable et différente des autres.

En effet, l’histoire est assez courte par le fait que le livre ne fait pas plus de 300 pages. Pourtant, l’histoire est intrigante et rythmée. Même si j’ai quelques regrets quant aux personnages, je ne me suis pas ennuyée une seconde et j’ai lu ce roman très rapidement. L’auteur a mis en place un système de narration très différents des livres de fantasy habituels. On suit ici, cinq personnages qui ont tous une vie bien différente mais qui vont se retrouver liés à un endroit et à un moment donné. Chaque chapitre est réservé à un personnage et on alternera comme cela jusqu’à la fin. De plus, on commence la lecture à une date bien précise le 16 février 1596 pour ensuite aller dans le passé des différents personnages et revenir enfin à J+1, le 17 février 1596, jour où les vies de nos personnages vont basculer.

J’ai passé un bon moment avec certains des personnages, j’ai apprécié découvrir le passé de chacun mais il m’a manqué un peu plus de profondeur et de complexité. Je n’ai eu aucune affection particulière pour chacun. En effet, j’ai surtout eu l’impression que quelqu’un me racontait leurs vies plutôt que de les vivre comme si on était avec eux. Ce qui me laisse un goût d’inachevé surtout par rapport à la fin. Axelle par exemple, est une héroïne comme je les apprécie, mercenaire dès son plus jeune âge elle va vivre à la dure et aimer ça. Victoire est une vieille femme, assassin dans une guilde assez particulière. J’ai trouvé cette dernière assez « fade » pour une Patronne de Guilde d’assassins et c’est bien dommage. Armand est un personnage particulier, j’ai aimé sa relation avec son apprenti mais j’aurai aimé en apprendre plus sur l’Artbon et ses différentes spécificités. Gabriel est le personnage que j’ai le plus apprécié de part son passé mais aussi pour ce qu’il est devenu plus « vieux ». Pour moi, il a été LE personnage moteur de cette histoire. Quand à Silas, son monologue intérieur m’a complètement laissé indifférente.

Je ne sais pas si j’étais dans le bon état d’esprit ou non pour vraiment comprendre les tenants et aboutissants de l’histoire mais je n’ai pas été si emportée que je le voulais. Pourtant, on ne m’en a dit que du bien et on m’a vanté les mérites de l’auteur, que je reconnais fortement car sa façon de faire m’a vraiment intéressé. Je n’ai juste pas eu d’affection particulière pour les personnages et il m’a manqué un semblant de connaissance historique pour vraiment me passionner pour le contexte politique de la prise de Marseille.

Je pense que j’en attendais beaucoup trop mais ce n’est pas grave car j’ai quand même passé un bon moment de lecture et j’ai aimé découvrir la plume de cet auteur que je rencontrerais avec plaisir aux Imaginales afin peut-être d’en apprendre plus sur le pourquoi de cette histoire.

En bonus, j’ai vraiment apprécié la nouvelle sur Gabin, le jeune commis de cuisine d’Axelle. C’est un personnage que j’aurais aimé davantage connaître et l’histoire de son arrivée à l’auberge m’a vraiment ému.

https://i1.wp.com/amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/e2_orig.png

Publicités

2 commentaires sur « Royaume de vent et de colères de Jean-Laurent DEL SOCORRO »

  1. Coucou
    J’ai discuté avec lui hier en compagnie de Fann et son mari et il est super agréable, il nous reste 2 jours aux Imaginales pour acheter son nouveau dont le thème me parle plus.
    Royaume de vent et de colères s’est lu vite bien, j’avoue ma préférence pour Axelle et son désespoir quant à sa vie rangée

    J'aime

    1. Coucou !
      Alors mais tu es ou ???? Je ne savais pas que tu serais aux Imaginales !
      J’ai aussi un peu discuté avec lui hier et je compte faire dédicacer mon livre aujourd’hui et peut être acheter boudicca 🙂 oui il est très sympa ! Bises à toi ! 😘

      J'aime

Donner votre vision

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s