Vivre sans Thyroide

Les maladies invisibles…

De grandes discussions peuvent commencer par ces trois mots.

Je ne me suis jamais sentie « malade » et pourtant un jour mon médecin du travail a trouvé que ma thyroïde était un peu « grosse » que j’avais peut-être un goitre (augmentation en volume anormale de la glande Thyroide). Dans la famille ma mère et ma soeur étaient déjà touchées par des problèmes thyroïdiens. Je n’avais jamais remarqué cette grosseur anormale dans mon cou et je n’avais jamais fait attention aux différents symptômes jusqu’à ce jour.

Selon l’internet : Globalement, la thyroïde :
  • fournit à l’organisme l’énergie lui permettant de fonctionner au mieux ;
  • régule le fonctionnement des organes pour qu’ils « tournent » à la vitesse adaptée.
Pour cela, la thyroïde va synthétiser ses hormones avant de les sécréter dans la circulation sanguine.

Afficher l'image d'origine

J’ai donc été passer une échographie. Le radiologue m’a un peu fait peur car au moment où il a posé son appareil sur ma gorge, il s’est exclamé. « Ouah ».

Oui, ça fait flipper je l’avoue.

En ressort de cette écho, que j’avais un nodule à l’avant de la thyroïde faisant 50 mm (5 cm quoi) et 3 autres nodules à l’arrière entre 20 et 35 mm.

On désigne par « nodule thyroïdien » un renflement ou une masse de petite taille et bien circonscrits dans la glande thyroïde. Il peut y avoir un ou plusieurs nodules, dans ce dernier cas on parle de goitre multinodulaire.

Voilà, le diagnostic était posé. J’ai donc pris rendez-vous avec un endocrinologue, un spécialiste de la thyroïde. Le plus gros nodule l’inquiétait, il pouvait être cancéreux. Tout de suite, on m’a proposé la thyroïdectomie totale.

Elle consiste en l’ablation de la totalité des deux lobes thyroïdiens y compris l’isthme avec ligature extra capsulaire des pédicules vasculaires.

Bref, on voulait me faire la totale. Pourtant, mes résultats sanguins étaient plutôt bons, pas au top mais dans les normes. Alors quel intérêt me dirais-tu. Le fameux nodule et ses amis à l’arrière qui pouvaient grossir plus tard et faire des dégâts plus importants. J’étais jeune, on se remet plus facilement d’une TT que quant on vieillit. Alors, j’ai cédé, surtout par peur du cancer.

J’ai voulu faire ça rapidement pour ne pas faire marche arrière. En quelques mois c’était réglé.

J’ai été dans la meilleure clinique du coin, spécialisée dans les maladies de la thyroïde et du cancer.

J’avais peur mais j’ai tenu bon.

Une thyroïdectomie totale sans complications dure moins de 2 heures. Si l’étendue de l’intervention est moindre, l’opération est plus rapide. Pendant l’opération, votre chirurgien peut utiliser le système de monitorage pour aider à réduire le risque de lésion des nerfs qui commande l’émission de la voix. Le système de monitorage permet au chirurgien de repérer les nerfs proches de votre thyroïde et de contrôler leur fonctionnement, ce qui réduit le risque de lésion.
Après l’opération
Immédiatement après l’opération, vous serez dans une salle de réveil afin de s’assurer qu’il n’y a pas de complications. De minces tubes introduits dans votre corps vous administreront temporairement des liquides jusqu’à ce que vous puissiez boire de nouveau et évacueront les liquides en surplus de la zone de l’incision. Ces tubes seront retirés dans la journée ou le lendemain, selon l’étendue de l’opération et la rapidité de votre rétablissement.Vous aurez quelques points de suture dans la zone de l’incision. Ils se dissoudront en quelques semaines. Vous aurez mal au cou et à la gorge pendant quelques jours. Il vous sera administré, pendant votre séjour à l’hôpital, des médicaments contre la douleur que vous emporterez chez vous. La douleur diminuera et disparaîtra en quelques jours.
Il se peut que vous présentiez une modification de la voix, en particulier, si les nerfs aboutissant à votre larynx ont été lésés pendant l’opération. Cela devrait ne durer que quelques jours. L’utilisation du système de monitorage aide les chirurgiens à réduire le risque de lésion nerveuse pendant l’opération. Une laryngoscopie peut aussi être réalisée pour vérifier que vos cordes vocales fonctionnent correctement.

Mon opération s’est très bien déroulée et aujourd’hui on ne voit presque plus ma cicatrice ! Je n’ai eu aucun problème et deux semaines après je retournais au travail. Je n’ai eu aucun souci avec mon calcium et je n’ai pas eu de modification de la voix (ce qui je l’avoue était ma plus grande appréhension pour cette opération car dans mon métier ma voix est importante).

Voilà, la vie pouvait recommencer.

Sauf que ma vie n’est plus du tout la même. Pour vivre, je dois prendre tous les jours et jusqu’à la fin de ma vie, du lévothyrox.

La lévothyroxine, aussi connue sous le nom de L-thyroxine, T4 synthétique ou 3,5,3′,5′-tetraiodo-L-thyronine, est une forme synthétique de la thyroxine, également utilisée comme médicament.

Sans lévothyrox, je risque tout simplement de mourir. Pas rapidement, mais au fur et à mesure mes organes me lâcheraient… Je te laisse imaginer la suite.

On me demande souvent comment ça se passe après.

Avant ma thyroïde me donnait la dose d’hormones dont mon corps avait besoin au moment où j’en avais besoin. Maintenant, avec le levo j’ai toujours la même dose d’hormone dans le corps. Forcément, parfois ça ne va pas notamment quand mon corps à besoin de plus ou de moins d’hormones.

Je disais plus haut qu’avant je ne m’étais jamais sentie malade. Depuis la TT, je peux l’avouer, je me sens malade. En effet, depuis mon opération, il a fallu trouver le bon dosage de Lévo, puis stabiliser ce dosage. Cela peut prendre 6 à 12 mois. Plusieurs mois où ton corps fait n’importe quoi, littéralement. Le matin je pouvais me lever et être complètement euphorique et le soir dépressive.

J’ai été stabilisée pendant 1 an puis l’année d’après et jusqu’à aujourd’hui, tous les 3 mois, on me change mon dosage car je ne suis pas bien. Mes résultats sanguins sont mauvais SYSTÉMATIQUEMENT depuis 1 an. J’ai changé de médecin traitant, puis j’ai essayé de faire du sport, puis j’ai pris des vitamines… Rien n’y a fait. Ma dernière solution reste d’aller voir mon endocrinologue afin qu’on fasse le point…

Alors, c’est sur quand tu vas me voir, j’irais très bien physiquement car je n’ai pas le choix mais dans ma tête et dans mon corps c’est le bordel.

L’image contient peut-être : texte

J’alterne entre ces deux cas et symptômes depuis un an et encore tous ne sont pas notés sur cette image (notamment les insomnies à répétition, vertige, palpitation etc…)

Je te vois venir : « pourquoi tu t’es fait opérer si tu allais bien ? ». Je n’allais pas bien, c’est juste que je ne le savais pas.

Même si mes résultats étaient dans les normes, ma tête et mon corps n’étaient pas en harmonie. Je pouvais faire des crises de colère hallucinante et en 6/7 ans j’ai pris 10kg… Adolescente j’avais des « faiblesses » que mon médecin traitant avait pris pour des « allergies », je pouvais rester plusieurs jours enfermée dans le noir à dormir. J’ai fais quelques dépressions… Bref, non, je n’allais pas bien mais je n’avais pas fait le lien avec ma thyroïde.

Je ne suis peut-être pas dans ma meilleure forme mais je me sens plus « maîtresse » de mon corps. J’avais toujours cette sensation de m’observer depuis l’extérieur de mon corps et de ne pas réussir à me maîtriser. J’ai enfin retrouvé mes moyens depuis mon opération malgré tous ces effets secondaires.

Parfois, je regrette mon opération mais ce que je regrette le plus c’est la désinformation face à ce genre de maladie.

Quand les gens me voient complètement fatiguée ce n’est pas parce que je suis une « mamie » ou parce que je ne dors pas assez, non, c’est juste parce que mon dosage lévo n’est pas bon et que mon corps ne suit pas. Par exemple, j’adore la randonnée et l’été dernier au Canada on a fait une rando de 4h. J’ai surestimé mes forces. J’ai eu des palpitations et parfois des vertiges, et pas parce que je n’ai pas assez bu ou mangé, pas parce que j’ai forcé, non, parce que va faire de la rando avec un corps qui n’a plus de thyroïde, un organe vital et pourtant si petit qu’on l’oublie bien trop souvent, qui produit les hormones qui te donnent de l’énergie…

Image MI_62_3_PICT.jpg

Avant mon diagnostic je ne pensais pas une seule seconde que ce petit papillon qu’est la thyroïde régulait autant de choses dans mon corps. Peu de gens le savent, les maladies de la Thyroïde peuvent déclencher des dépressions sévères, des problèmes cardiaques et j’en passe. Maintenant quand quelqu’un me parle de divers problèmes de santé, je pense à la thyroïde. Pas parce que je suis concernée mais parce que trop peu de gens y pensent.

Le plus difficile est de trouver quelqu’un à qui en parler. Je suis sur un groupe Facebook « Vivre sans Thyroïde » où un groupe de personnes te conseillent et te soutiennent en cas de problèmes. Ce groupe m’a apporté beaucoup de réconfort. Il y a aussi le forum du même nom où je vais chercher des réponses quand je me pose certaines questions notamment pour mon futur par exemple quand je déciderais d’être mère. La grossesse et l’absence de thyroïde peuvent être difficile à vivre.

A part ça, je me sens bien, je mange et je vis plus ou moins comme avant.

Ce témoignage était surtout pour te rendre attentif aux diverses maladies invisibles. Ces maladies personne ne les voit et personne ne peut se mettre à la place des personnes qui vivent avec ces maladies. Si une personne est un peu irritable, fatiguée ou souhaite faire une pause, essaie surtout de savoir pourquoi et ne la juge pas avant de connaître les tenants et les aboutissants de son comportement.

Souvent on n’oublie que je n’ai plus de thyroïde même chez mes proches, pourquoi ? Parce que ma cicatrice est invisible, parce que je prends mon médicament, parce que je marche et mange comme tous les autres. D’un côté qu’on oublie ce que je vis ne me pose pas de problème au contraire. La seule chose qui peut me gêner c’est qu’on me reproche d’être fatiguée ou irritable.

Soit tolérant et patient avec ton prochain est une des plus belle chose que j’ai apprise depuis mon opération.

Publicités

23 commentaires sur « Vivre sans Thyroide »

  1. Coucou, ton article m’a beaucoup intéressée et j’ai appris pas mal de choses. Je te comprends quand tu dis maladies invisibles car, même si c’est différent, c’est pareil pour moi, les gens ne voient pas mes problèmes de dos et je suis obligée de sortir ma carte prioritaire parfois plusieurs fois pour qu’on me laisse une place ou me justifier quand j’utilise une caisse prioritaire, parfois les gens me regardent et ne me laissent même pas passer, ils me scrutent bien de haut en bas et je les entend penser « toi ? handicapée ? »… Et mine de rien ça fait mal, parce qu’on n’a pas demandé à être malade, c’est dur à vivre, à accepter, et en plus de ça il faut supporter ce genre de réactions…
    Je t’en avais déjà brièvement parlé, dernièrement mon médecin surveillait ma thyroïde parce que déjà ma grand-mère a eu une hypothyroïdie et ma mère une thyroïdite, et comme il y a le facteur héréditaire… et puis j’avais quelques symptômes, auxquels je n’avais pas forcément fait attention… Une prise de sang d’il y a quelques années qui montrait une TSH trop haute, mais qui n’apparaît plus sur la prise de sang d’après (mon médecin de l’époque m’a dit que c’était surement un faux positif), je fais de l’anémie ferriprive depuis plusieurs années, je grossis rien qu’en regardant les aliments mdr, je suis parfois irritable sans raison, et là depuis quelques temps je suis sans cesse fatiguée, je ne fais que dormir, je fais des chutes de tension et des malaises, au début je pensais que c’était l’anémie, mais même en prenant le tardyferon ça passe pas xD tous les symptômes qu’il m’a énoncé ça correspond, mon médecin est persuadé que c’est ça, mais sur les prises de sang y a rien… donc voilà, je ne sais pas trop si je dois insister ou pas, on verra bien ce qu’il dira. De toute façon, je te tiens au courant, et je viendrais surement te demander conseil si un jour ça se confirme (enfin si ça t’embête pas…). Des gros bisous et plein de courage ❤

    J'aime

    1. Coucou toi !
      Je te dirais bien « heureusement » tu peux quand même prouver que tu es « malade » même si je sais très bien que tu t’en passerais bien. Par contre, de mon côté c’est plus difficile à prouver (vu que ma cicatrice est presque invisible maintenant et à expliquer aux autres… Notamment tous ces foutu effets secondaires).
      C’est vrai que tu m’en avais parlé et tes symptômes en effet pourraient alerter sur des problèmes de thyroïdes.
      Ton médecin traitant te fait-il une prise de sang pour la TSH, la T4 et/ou la T3 ? En sachant que la TSH peut être dans les normes mais les deux autres non. La T4 et la T3 sont les hormones synthétisées par la thyroïde et qui régule notre corps.
      Je ne peux que te conseiller d’aller voir un endocrinologue si tu as vraiment des doutes sur ta thyroïde. Je l’ai appris à mes dépens mais les médecins traitants ne connaissent pas grand chose aux divers problèmes de thyroïdes malheureusement…
      Je t’embrasse fort ❤

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, comme tu dis, d’un côté « heureusement » 😛 Il ne me fait que la TSH dans la prise de sang, je vais voir pour lui en parler ou voir une 2ème avis médical au pire. En tout cas, merci à toi pour tous les éclaircissements que tu me donnes ❤ gros bisous !

        J'aime

      2. Oui donc tu as peut-être la T4 OU la T3 qui déconne et juste avec la TSH tu peux pas le savoir :/ Les médecins traitants ne pensent pas forcément à faire tester les deux hormones :/
        Mais de rien, tu sais où me trouver si jamais 😉
        Des bisoux ❤

        Aimé par 1 personne

  2. Merci pour cet article, qui est très instructif et pédagogique. J’ai une personne très proche de moi touché par ça, mais je n’avais jamais vraiment compris ce que c’était et surtout toutes les implications (qui ne m’avaient jamais été expliqué). Ton article m’a permis de mieux appréhender les choses, alors merci beaucoup et bon courage à toi.

    J'aime

    1. Coucou !
      Oh mais de rien c’est moi qui te remercie d’avoir lu mon article !
      Il a été assez difficile à écrire car ce n’est jamais facile de mettre des mots sur ce que l’on ressent dans notre corps et/ou tête.
      Je suis contente de t’avoir permis de mieux comprendre ce que peut ressentir cette personne proche de toi.
      Si je peux aider les autres à être plus patient et compréhensif face à ce genre de maladie j’ai tout gagné 🙂
      A bientôt peut-être et merci pour tes encouragements !

      Aimé par 1 personne

  3. Oh comme je comprends ce que tu écris !
    Je m’y retrouve pas mal, … même si j’ai encore ma thyroïde.
    Ça fait 7 ans que je suis sous Levothyrox et que j’ai été « stabilisée »… C’est ma gynéco de l’époque qui a fouillé ce coin là (prise de poids rapide et sans raison, fatigue, émotions variables « sans raison apparente » et surtout… mes 2 parents touchés d’hypothyroïdie )
    Du coup, j’ai le droit à mon cachet tous les matins et à un contrôle tous les 6 mois/1an et tous les 2 mois durant ma grossesse. D’ailleurs, le gynéco qui a suivi ma grossesse m’a même dit (pour une fois qu’il m’expliquait un truc) que pour tomber enceinte, il faut que la TSH soit à un certain niveau (autour de 2-2.5) donc même si on est dans la norme, moins ou plus que ça, ça peut compliquer pour tomber enceinte.

    Avant d’être diagnostiquée, je ne savais absolument pas que ça régissait énormément de choses dans mon corps. Maintenant j’y fais aussi plus attention !
    Parce que quand on te dit d’arrêter de grossir alors que tu manges sainement (bon avec quelques écarts, je ne suis pas parfaite 😉 ), ya forcément un truc qui déconne dans ton corps…et les médecins n’y font pas forcément hyper gaffe… c’est forcément parce que tu bouffes comme un cochon…
    Quand t’es mal dans ta peau, c’est juste la déprime saisonnière ça passera. Quand t’es épuisée au point que même si tu dors 24h ça n’ira pas mieux… c’est juste parce que tu manques de soleil, que tu bouges pas assez que… on trouve toujours une explication avant de penser à la thyroïde !
    Pourtant l’Est de la France est une région fortement touchée par les maladies de la thyroïde !

    Donc je compatis, ce que tu vis, et me reconnais dans tes mots 🙂

    J'aime

    1. Je ne savais pas ma Snow que tu prenais aussi du Lévo ! Comme quoi les maladies de la Thyroïde touchent plus qu’on ne le pense :/
      Heureusement que ta gygy était attentive ! Les médecins traitants ont beaucoup de mal avec les problèmes de thyroïde… Sans chercher des excuses pour eux mais au final les maladies de la thyroïde ne sont qu’un semestre je crois dans toutes leurs études… Alors comment veut-tu qu’il sache soigner un malade de la Thyroïde…
      Les problèmes de thyroïde étant génétique pour la plupart mon médecin traitant de l’époque ne s’est jamais posé de question sur mes problèmes de santé récurrents… Parfois je me dis que si je n’avais pas été accepté à mon boulot, ce médecin du travail ne m’aurait jamais alerté sur cette grosseur ! Ça me perturbe beaucoup quand j’y pense…
      Sans être indiscrète as-tu eu des soucis pour tomber enceinte du fait de ces problèmes de thyroïde ? Tu m’apprends quelque chose car je ne savais pas non plus qu’il fallait que le dosage soit à ce niveau ! Ça m’angoissera un peu plus pour le jour où je voudrais être enceinte XD Je me pose déjà tellement de question ! Si tu veux m’en parler ailleurs que par commentaire tu peux m’écrire sur FB sans souci !
      Cela me soulage beaucoup de lire tes mots également 🙂 On se sent toujours moins seule dans ce genre de cas 🙂
      Merci en tout cas pour ton commentaire ❤

      Aimé par 1 personne

      1. Je vais passer par FB, on pourra discuter plus discrètement sur la grossesse 😉

        mais de rien !

        Ma gynéco a pensé à ça parce que la pilule ne fait pas grossir (enfin pas comme je grossissais… à savoir 1 à 2 kg par mois pendant 6 mois…)
        Le pire c’est que mon médecin traitant suivait aussi mes parents… je sais pas moi quand ya des antécédents ça me parait logique d’aller voir de ce côté là ^^’ Mais bon une fois qu’on est pris en charge ça va mieux (enfin pour moi 🙂 )

        J'aime

  4. Coucou ma jolie Mandy !

    je suis désolée que tu aies eu à vivre ça… et je suis contente pour toi si tu arrives à vivre dans l’acceptation malgré les difficultés que ça aura engendré de manière définitive. Mon père n’a plus d’estomac mais bien qu’il soit pharmacien il a tout fait pour en arriver à cet extrême et continue les conneries depuis qu’il a guéri de ce cancer (par exemple il devrait avoir une piqûre tous les mois toute sa vie et ça fait des années qu’il ne l’a plus faite, sans parler de son interdiction de fumer et qu’il intoxique pourtant toute sa famille de tabac) alors c’est difficile d’être compatissant dans ce cas là… c’est comme s’il avait voulu y passer et en voulait à son entourage de l’avoir sauvé au lieu de se battre.

    Bref, bravo pour ton courage. En parler ne doit d’ailleurs pas être évident. J’ai moi aussi du mal avec les gens qui jugent quand on est fatigués ou pessimistes alors qu’ils ne savent rien. Peut-être que j’étais un peu comme ça aussi avant mais de moins en moins. Parce que je grandis et m’ouvre d’esprit et parce que je soupçonne fort d’être dans un état dépressif depuis à peu près un an même si je n’ai jamais cherché à me faire diagnostiquer alors il n’y a rien de pire que les « secoues toi » ; ça sert juste à enfoncer davantage, rien d’autre. Mon entourage étant très archaïque ils ont des idées que je ne peux pas supporter alors ça ne fait qu’empirer ma perception d’un quotidien déjà difficile à vivre.

    Des Bisous à toi ! ❤ j'espère qu'on se reverra bientôt et dans de meilleures conditions pour discuter 🙂

    J'aime

    1. Coucou toi !
      L’acceptation est venue rapidement je n’avais pas trop le choix. C’est surtout expliquer aux autres qui a été le plus dur.
      Je pense que ton père doit être dans le déni. Les hommes ont beaucoup de mal à accepter d’être « faible »… Je l’ai remarqué à plusieurs reprises. Je ne sais pas ça doit être dans leurs gênes… Mais c’est vrai qu’ils ne se rendent pas compte que ça peut faire du mal à leurs familles…
      Je suis triste pour toi que tu es à subir ça…
      L’environnement joue beaucoup sur nos pensées et je pense que c’est ce qui doit t’arriver en ce moment. Ton environnement ne te convient plus et tu t’enfonce dans cette morosité :/ Je compatis ça ne doit pas être facile à vivre tous les jours…
      Comme je le dis dans mon témoignage la dépression peut venir de la thyroïde. As-tu des proches touchés par des maladies de la thyroide ? As-tu déjà fait un bilan sanguin ?
      J’espère vraiment que tu pourras vite t’envoler vers des horizons plus positif pour ton esprit !
      Merci pour tes mots !
      J’espère oui qu’on pourra se revoir et discuter un peu 😉
      Des bisoux :-*

      Aimé par 1 personne

  5. Merci Mandy pour ton témoignage, c’est bien de rappeler aux gens que ce genre de maladie existe et qu’elles sont loin d’être anodines, qu’elles ont beaucoup d’impact sur le quotidien des personnes malades et leurs proches.
    C’est très courageux d’en parler ici, et bravo à toi pour ce chemin parcouru !
    Mon père a une maladie auto-immune rare qui a surgit d’un coup dans notre vie, et ça n’a pas été facile, ça ne l’est toujours pas…
    Je t’envoie plein d’encouragements pour la suite !

    J'aime

    1. Coucou Chloé !
      De rien ❤ Il fallait que ça sorte surtout qu'en ce moment je suis vraiment dans une passe assez compliqué donc ça fait du bien d'en parler !
      Oh zut pour ton papa ! J'espère qu'il s'en sort quand même et que ça ira pour lui :/
      Merci pour tes encouragements !
      Des bisoux à toi et ta famille 🙂

      J'aime

  6. Hello,

    Ton commentaire est vraiment très touchant, je connais plusieurs personnes qui se sont faites opérer de la Thyroide mais ne sont pas rentré dans les détails. Cette maladie touche beaucoup de personnes et c’est vrai qu’on est très mal informés. Merci pour ton témoignage, tu as beaucoup de courage de te mettre à nu comme ça afin d’informer d’autres personnes.

    J'aime

    1. Coucou !
      Merci pour ton commentaire 🙂
      Oui c’est assez difficile d’en parler comme ça, la plupart du temps quand j’en parle c’est parce qu’on m’a posé une question à ce sujet.
      A bientôt ! et encore merci d’être passé par ici 🙂

      Aimé par 1 personne

  7. Je te remercie pour ton témoignage 🙂 Il est très intéressant de te lire ; je connais très mal cette maladie. Cela colle à ce que tu dis, la mésinformation. Après je suis assez sensibilisée aux maladies invisibles et un mot comme « fainéant » peut me faire sortir de mes gonds.

    J'aime

    1. De rien ! C’est moi qui te remercie de m’avoir lu 🙂
      Ce mot est souvent lié aux maladies invisibles malheureusement :/ Pour moi c’est surtout les « comment tu peux être fatiguée vu que tu es jeune… » qui me chauffe sérieusement…

      J'aime

  8. Coucou
    C’est vraiment intéressant et touchant et bien flippant aussi. Ma mère et ma tante ont eu la totale pour autant je n’avais jamais entendu parlé des soucis psy et physiques engendrés, surtout ma mère dont le dosage n’est jamais bon pratiquement, sachant que ça risque fort de m’arriver un jour (merde) j’aurais bien aimé qu’elle me dise franchement ce que ça provoquait mais la communication est plutôt nulle par chez nous 🙄
    Bon courage et gros bisous

    J'aime

    1. Coucou !
      Je peux comprendre ta maman parce que ce n’est pas facile de faire comprendre à d’autres ce que l’on peut ressentir dans son corps quand déjà nous-mêmes on a bien du mal à le comprendre. Avant d’être moi-même touchée je n’avais jamais vraiment demandé à ma mère et ma soeur ce qu’elles vivaient au quotidien même si elles ont encore toutes les deux leurs thyroides.
      Oui fait bien attention à toi alors si ta maman et ta tante ont des problèmes thyroidiens :/ Je te souhaite de ne rien avoir 🙂
      Merci pour ton commentaire 🙂
      Des bisous :-*

      Aimé par 1 personne

  9. Merci de nous avoir éclairé sur ce problème qu est l ablation de cet organe Quant on ne sait pas…..on juge les gens à tord…..je ferais désormais attention â mes « reproches » mal fondés sur les gens qui m entourent…..quoique je ne juge pas les gens que je ne connais pas mais on peut avoir des apprioris..le penser sans le dire…. Courage à tous et bonne journée..

    J'aime

    1. Mais je t’en prie 🙂 Les maladies invisibles comme leurs noms l’indiquent sont invisibles et peu de personne peuvent deviner ce qu’il se cache derrière un visage. Je n’en veux pas à ces personnes qui peuvent ne pas comprendre tout de suite ce qu’il se passe et pourquoi on réagit comme on peut le faire.
      Ne t’en veux pas non plus mais oui si tu peux être plus « prudente » à l’avenir je suis contente d’avoir pu t’aider pour les prochaines fois 🙂
      Merci d’être passée par ici.
      A bientôt.

      J'aime

Donner votre vision

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s