La belle italienne de Lucinda RILEY

retouche-2

4ème de couverture :

Rosanna n’a que onze ans lorsqu’elle pose les yeux pour la première fois sur Roberto Rossini, un brillant ténor, aussi beau que charismatique. La fillette se fait alors un serment : un jour, elle l’épousera. Elle ignore qu’un douloureux secret lie déjà leur destin…
Six années plus tard, Rosanna, devenue une belle jeune femme, débarque à Milan. Son talent prodigieux de chanteuse lui permet d’intégrer la célèbre école de La Scala… et de revoir Roberto. De Milan à New York, en passant par Londres et Paris, commence alors entre les deux artistes une passion tumultueuse et obsessionnelle. Mais les mensonges du passé menacent de faire voler leur vie en éclats.
DRAMES, JALOUSIES, TRAHISONS : ROSANNA POURRA-T-ELLE VIVRE SON AMOUR SANS PERDRE SON ÂME ?

Mon avis :

Si je m’attendais à ce genre de lecture, je crois que je me serais un peu plus préparé auparavant. Cette lecture m’a emporté loin de la réalité et m’a offert un moment de lecture incroyable. J’étais littéralement obsédée par cette histoire, j’y pensais constamment et je voulais absolument savoir jusqu’où pouvait aller les personnages.

L’histoire débute en Italie, pays que j’apprécie particulièrement pour sa chaleur humaine mais aussi pour sa dolce vita. Les descriptions de l’auteur m’ont tout de suite immergée, j’ai senti les odeurs de pizza, la chaleur du soleil sur ma peau et reconnu les échos de l’accent italien si merveilleux. C’était comme si j’y étais !

On rencontre donc une famille italienne typique, le papa et la mamma qui tiennent une pizzeria et leurs trois enfants, Carlotta, Luca et Rosanna. L’amour qui lie ces trois enfants sera le moteur de cette histoire. J’ai particulièrement apprécié les suivre dans leur enfance et leur vie d’adulte. On va suivre particulièrement la vie de Rosanna, elle a une voix très jolie pour ses 11 ans et un ténor, ami de la famille, Roberto, va la remarquer et la pousser à prendre des cours. Rosanna va tout faire pour percer dans ce monde qu’est l’opéra italien et atteindre un de ses objectifs : chanter en duo un jour avec Roberto.

Alors, j’étais plutôt sceptique au début car la 4 ème de couverture ne rend vraiment pas honneur à ce début d’histoire et fait passer Rosanna pour une jeune femme délurée, ce qu’elle n’est pas au début du livre. Au contraire, cette femme m’a touché dans sa sensibilité et sa tendresse envers les autres, la relation entre elle et son frère Luca est touchante et adorable à suivre. Elle va être épaulée par beaucoup de personne qui croient en elle et son talent.

Malheureusement (ou heureusement au choix), elle va atteindre son objectif et croiser à nouveau la route de Roberto. Roberto est un personnage détestable (pour la gente féminine), c’est le cliché du Don Juan. Cet homme ne m’a pas ému une seule fois, son égoïsme et sa façon de profiter de ses charmes sur les femmes m’a horripilé. Je peux toutefois comprendre la toquade de Rosanna le concernant et jusqu’au bout, j’ai espéré qu’elle résisterait à ses charmes. Mais sans leur amour il n’y a pas d’histoire. La seconde partie m’a donc prise de court et m’a fait vivre une montagne russe d’émotions car on sait intimement que tout va éclater, les secrets et les mensonges vont être dévoilés mais l’auteur fait durer le suspens à son comble. Le personnage de Rosanna n’est plus le même dans cette seconde partie, elle va paraître hautaine et désinvolte.

Il y a pourtant ce quelque chose qui fait que l’on s’attache aux différents personnages. L’auteur nous les fait paraître réels tellement ils sont travaillés. Les vies de ces personnages sont passionnantes et touchantes. Je me suis vraiment attachée à eux et à la fin de ma lecture je sais qu’ils vont rester dans ma tête pendant un moment et me manquer. J’aurais voulu que le livre ne s’arrête jamais.

Ce qui m’a touché le plus dans cette histoire c’est le fait qu’une passion dévorante peut être complètement destructrice pour le couple mais aussi pour leurs entourages. Roberto fait vivre un enfer à de nombreuses femmes et tout au long de la lecture on a envie que cela se retourne contre lui. L’auteur arrive à nous faire passer par tout un éventail d’émotion et nous rend littéralement accro à son histoire. C’était la première  fois que je lisais la plume de Lucinda Riley mais ce n’est pas la dernière !

Pour conclure, c’est une histoire complètement addictive avec des personnages travaillés jusqu’au bout des ongles et en toile de fond un amour passionné et passionnant à suivre. Je referme ce livre en ayant envie d’écouter de l’opéra (ou d’en voir un) et de revivre cette histoire par tous les moyens possibles car c’est une histoire qui ne s’oublie pas, percutante et passionnante.

Publicités

2 commentaires sur « La belle italienne de Lucinda RILEY »

  1. J’aime ces livres où les personnages donnent tout leur corps au récit, le font vivre à eux seuls, le rendent palpitant par leur personnalité fascinante. Je suis donc forcément très intriguée par cette histoire dont tu vantes les mérites parfaitement ! Et curieuses de découvrir ces fameux secrets et mensonges qui font l’intérêt de l’intrigue… Je note.

    J'aime

Donner votre vision

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s