Globalia de Jean-Christophe RUFIN

Couverture Globalia

4ème de couverture :

Tu ne comprends pas, Kate.
Ce sera partout la même chose. Partout nous serons en Globalia. Partout, nous retrouverons cette civilisation que je déteste. Évidemment, puisqu’il n’y en a qu’une ! Aurais-tu la nostalgie du temps où il y avait des nations différentes qui n’arrêtaient pas de se faire la guerre ? Tu me récites la propagande que tu as apprise comme nous tous. Globalia, c’est la liberté ! Globalia, c’est la sécurité ! Globalia, c’est le bonheur.
Kate prit l’air vexé. Le mot de propagande était blessant. Moi, reprit Baïkal d’un ton passionné, je continue à croire qu’il existe un ailleurs.

Mon avis :

J’ai passé un agréable moment. Elle change des dystopies habituelles. On sent bien ici que l’auteur vise un large choix de lecteur et c’est ce qui m’a plu.

Ce que je reproche parfois aux dystopies c’est qu’elles ne sont pas assez travaillées, on survole souvent le pourquoi du comment l’histoire est arrivée à ce point. Ici, ce n’est pas ça, l’auteur a travaillé son histoire et il nous surprend régulièrement. On découvre ici Baïkal dans un monde futuriste où un ordre « global », appelé simplement Globalia, s’est installée. C’est un pays où les gens vivent dans des villes placée sous une verrière, le temps est contrôlé par des canons à beau temps et les gens vivent très vieux grâce aux progrès de la médecine.

L’auteur va nous distiller tout le long du livre la formation de ce monde global, ce qu’est devenu le monde que nous on connaît et les machinations politiques derrière ce monde « parfait ». On découvre tout ça grâce à un événement. En effet, Baïkal, le personnage principal, va devenir l’ennemi public numéro 1 de Globalia et être « exclu » dans les non-zones. On va le suivre dans son périple en dehors mais on va également suivre Kate, sa petite-amie, et un ancien journaliste d’origine Française, dans la ville de Seattle. L’auteur nous fait passer de l’un à l’autre en nous donnant des pistes sur pourquoi Baïkal doit survivre au dehors et comment ils vont faire pour que Kate et lui se retrouvent.

J’ai aimé découvrir ce monde soit disant parfait où les apparences sont très trompeuses. Un monde où les puissants ont pris la main sur le reste et on établit un ordre parfait. Le fait que la « vieillesse » soit encensée, que les gens vivent beaucoup plus longtemps, est quelque chose qu’on n’a pas l’habitude de lire dans ce genre car souvent les protagonistes sont très jeunes. Ici, oui, ils sont jeunes mais ils font figure d’exception car la procréation en Globalia n’est pas très rentable au contraire.

La plume de l’auteur est agréable, à la limite de la poésie. J’ai aimé ses réflexions sur notre monde et comment il pourrait devenir. Ses propos sont clairs, on comprend très facilement où il veut en venir. Ils donnent des explications qui paraissent aux premiers abords simples mais on ressent le travail qu’il y a eu derrière pour que cela nous apparaisse ainsi. C’est un des meilleurs livres que j’ai pu lire de ce genre même s’il est classé en premier lieu en science-fiction. Je lirais d’autres livres de cet auteur car j’ai vraiment bien accroché à son style.

Note / 10 : 8

https://i0.wp.com/amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg


Globalia*

*tous les liens comme celui ci-dessus, sont des liens affiliés sur lesquels je touche un pourcentage quand vous achetez. Ces liens sont sûrs et vous redirigeront vers le site d’amazon. En achetant via ces liens, vous apportez votre soutien à mon travail. Il n’y a bien sur AUCUNE obligation, si vous ne souhaitez pas les utiliser, cela ne pose AUCUN souci ! Je ne vous oblige à rien:)

Publicités

Un commentaire sur « Globalia de Jean-Christophe RUFIN »

  1. Bon j’hésitais à l’acheter mais là je n’hésite plus, j’ai déjà lu quelques livres de cet auteur et j’aime plutôt bien son style. En fait j’avais peur que ce soit un peu trop une parodie de « 1984 » d’Orwell….
    Merci pour cet avis motivé !

    Aimé par 1 personne

Donner votre vision

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s