Les annales de la compagnie noire, Tome 1 de Glen COOK

Couverture Les annales de la Compagnie noire, tome 01 : La Compagnie noire

4ème de couverture :

Depuis des siècles, les souvenirs de la Compagnie noire sont consignés dans les présentes annales. Depuis des siècles, la troupe se loue au plus offrant et les batailles qu’elle a livrées ont déjà rempli maints volumes. Jamais pourtant elle n’aura traversé de période aussi trouble. Entrée au service de la Dame et de ses sorciers, la Compagnie participe à l’une des plus sanglantes campagnes de son histoire. Les combats incessants, la magie noire qui empuantit l’air… bientôt les hommes tombent comme des mouches, et ceux qui restent debout se demandent s’ils ont choisi le bon camp. Ce sont des mercenaires dépravés, violents et ignares, sans foi ni loi, mais même eux peuvent avoir peur, très peur…

Mon avis :

Ce sera un avis assez court… Tout simplement parce que j’ai abandonné ce livre au bout de 70 pages… Je voulais quand même dire pourquoi je n’ai pas apprécié cette lecture.

Tout d’abord, cela fait 1 mois environ que je ne m’étais pas plongée dans un récit du genre Fantasy. En ce moment, si tu me suis, tu as pu voir que mes lectures étaient orientées contemporain, fantastique et parfois romance. En fait, j’ai envie de livres courts, sans prises de tête mais passionnants.

De plus, il faut savoir que cet écrit date de 1998, c’est donc un récit qui a été créé dans un autre contexte et un autre style. Ce style, c’est ce qui m’a le plus perturbé. Je m’explique, l’auteur ne fait pas dans la description qui peut être longue comme à la Seigneur des Anneaux, non il fait de la description courte. Untel prend la bouteille et s’en va. Point final. Il s’assoit et se soûl. J’invente un exemple, mais c’est ce genre de phrase dès le début. Un sujet, un verbe et un complément. Pas de fioritures, pas de longues descriptions dans les détails. Ça plaît ou pas. Et moi ça ne m’a pas plu.

Mais s’il n’y avait que ça… En fait, on commence tout de suite l’histoire comme si on arrivait au cinoche en retard… Bref, on prend l’histoire en cours de route et on te colle des personnages sans les présenter qui sont quand même nombreux (Bah oui c’est une compagnie !). Et on les suit dans leurs diverses « batailles » obscures car on ne sait pas vraiment qui les emploie et ce qu’ils font réellement. Ils vont se faire embarquer dans un bateau on ne sait pas où pour poursuivre un mec inconnu au bataillon. Bref, je n’ai strictement rien compris. Je voulais vraiment laisser une chance à cette histoire. J’ai insisté pourtant. Jusqu’à ce que l’auteur raconte une scène. Une scène de 4 pages où on suit quelques personnages pendant une partie de carte. On aura le droit de connaître toutes leurs cartes et on suivra leurs conversations qui n’a RIEN mais RIEN d’intéressant. Là, j’en ai eu ma claque et j’ai arrêté.

Voilà, maintenant vous savez pourquoi j’ai abandonné et pourquoi je ne recommande pas forcément cette saga. Je pense qu’elle peut plaire aux fans de la fantasy d’avant. Mais je trouve que la fantasy récente correspond plus à mes attentes, je m’en tiendrais donc là.

 

Publicités

4 commentaires sur « Les annales de la compagnie noire, Tome 1 de Glen COOK »

  1. Je vais quand même me laisser tenter. Les descriptions courtes ne sont pas un problème pour moi, au contraire. Et c’est justement cette raison qui avait fait que je n’ai jamais réussi à finir le Seigneur des Anneaux.
    Après, il est sûre que, quand on aime vraiment pas, ça ne sert à rien de s’entêter 🙂

    ———————-

    museaurania.wordpress.com

    J'aime

Donner votre vision

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s