“Le récit n’est plus l’écriture d’une aventure, mais l’aventure d’une écriture.” De Jean Ricardou

Hey ! Coucou !

2

Aujourd’hui, j’inaugure la nouvelle catégorie de mon blog avec ce thème : Ce que représente l’écriture pour moi. Je vais vous parler de ma relation avec l’écriture, les histoires, mon imagination en somme.

Le but de ce rendez-vous sera de vous parler au moins une fois par mois d’un sujet que je choisirais ou que je vous demanderais de choisir lors de sondages sur mon blog (ou réseaux sociaux tels que twitter par exemple).

Depuis petite, j’ai toujours eu beaucoup d’imagination. Comme beaucoup de personne qui aiment écrire, j’étais une des plus à l’aise pour inventer les histoires ou pour imaginer des jeux avec mes amis d’enfance.

Quand je suis devenue adolescente ma passion pour l’écriture s’est vite exprimée par le fait de tenir un journal intime. Enfin, que dis-je, tenir des journaux intimes car c’est vraiment toute mon adolescence que j’ai retranscrit jusqu’à mes 16/17 ans environ. Alors, je posais sur papier mes pensées, mes journées, mes idées, des choses futiles donc ce n’est pas une prose magnifique mais j’aimais beaucoup faire un point sur toutes ces choses qui m’arrivaient quand j’étais ado.

Pourtant, à un moment cela ne me suffisait plus. Il fallait absolument que mon imagination sorte de ma tête. Alors, je me suis tournée vers les poèmes et les textes de chansons (que je ne chanterai jamais vu ma voix de crécelle). J’aimais aussi détourner des chansons connues pour me les approprier. Enfin, bref, il fallait que j’écrive avec de plus belles formes ce que je ressentais. Alors, forcément, il y a eu des périodes un peu plus noires que d’autres mais bon c’est comme ça la vie d’ado, un jour on va bien et le lendemain on est les plus malheureux du monde… Soit dit en passant, mon adolescence a été riche et j’avais de quoi écrire (pour en savoir plus c’est ici)…

Passé l’adolescence, mon envie d’écriture était toujours bien là. Alors, j’ai tenté autre chose. Et là, je vous confie quelque chose que très peu de gens savent (je profite des derniers instants de ce secret bien gardé)… J’ai commencé mon premier récit imaginaire. Je ne veux pas dire « Roman » car ce n’est pas du tout comme ça que je le vois. J’ai écrit quelques chapitres d’une histoire qui me suit depuis longtemps, elle est composée de plusieurs personnages qui vivent toujours plus ou moins en/avec moi.

Comme vous le devinez sûrement ce texte est à l’abandon depuis des années et des années. Je l’ai ressorti une fois pour le taper sur ordi car je ne voulais pas qu’un jour les mots posés sur le papier disparaissent malencontreusement (dans un moment de rage ou autres).

Je pense souvent à cette histoire. J’ai un bloc note sur mon portable pour y annoter quelques idées qui me viennent de temps à autre. Mais je ne me suis jamais vraiment re-penchée dessus… Pourquoi ? Jamais le temps ? Pas la motivation ? La vie a fait que je n’ai jamais vraiment eu l’occasion de m’y mettre réellement, complètement, à fond. Alors, cette histoire dort tranquillement et les années passent.

J’ai osé une seule fois en parler à une auteure, c’était pendant le mois de… sur bookenstock et c’était à Cindy Van Wilder (si tu passes par là :-*). Sa saga des Outrepasseurs a eu des échos en moi car la particularité de ses personnages a une parenté lointaine avec mes personnages à moi (que j’appelle les « endormis »). Alors, je préfère le préciser son récit n’a rien à voir avec mon ébauche d’histoire mais du coup avoir lu le 1er tome des Outrepasseurs a réveillé chez moi un petit quelque chose même si, malheureusement, l’envie de reprendre mon texte n’est pas vraiment revenue.

En fait, j’ai toujours vu cette histoire comme « inachevée ». Je n’ai pas de regrets réels mais c’est comme si je savais que plus tard, peut-être que quelqu’un de ma famille/proche tombera dessus et aura peut-être le déclic pour la terminer. Qui sait ?

Le seul regret que je pourrai avoir c’est que j’ai perdu beaucoup des poèmes que j’avais écrit du fait de déménagement etc… Et s’il y a bien une chose que j’aurais voulu publier un jour ce sont eux. Alors, ceux que j’ai encore je les garde précieusement.

Je ne connais pas l’avenir, alors, je fais beaucoup de suppositions par rapport à l’avenir de ce texte. Je ne sais pas si un jour l’envie me reprendra ou si quelqu’un prendra ma suite… Ce que je sais c’est que jamais je ne perdrai cette envie d’écrire car mon blog m’aide énormément de ce côté là. L’écriture fait partie de moi tout comme la lecture. Alors je compte bien développer mon blog, l’enrichir et lui donner une longue vie.

Mandy_

Publicités

Un commentaire sur « “Le récit n’est plus l’écriture d’une aventure, mais l’aventure d’une écriture.” De Jean Ricardou »

Donner votre vision

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s