N’oublie pas mon petit soulier de Gabriel KATZ

Couverture N'oublie pas mon petit soulier

4ème de couverture :

En acceptant ce job de Père Noël aux grands magasins, Benjamin Varenne ne s’attendait pas à déclencher un cataclysme dans sa petite vie de comédien raté. Beau gosse, séducteur, il va flasher sur la seule fille de Paris qu’il aurait mieux fait d’éviter comme la peste. Il faut dire que Victoire, cette petite blonde irrésistible, n’est pas la gosse de riche qu’elle a l’air d’être, mais la femme d’un mafieux albanais, qui ne plaisante pas avec le code d’honneur.

Happé dans un engrenage de luxe et de violence dont il ne maîtrise pas les rouages, Benjamin va devoir improviser et, contrairement à ce qu’il pense, ce n’est pas ce qu’il fait de mieux. Des palaces parisiens aux îles paradisiaques du golfe de Thaïlande, il va vivre le Noël le plus mouvementé de sa vie…

Mon avis :

Retrouver Gabriel KATZ dans un autre univers que la Fantasy a été pour moi une nouvelle découverte de l’auteur et de son talent. Vous le savez, j’en parle assez par ici ou sur ma chaîne, j’apprécie beaucoup cet auteur et je le plébiscite assez régulièrement pour que vous l’ayez compris. J’étais très curieuse de découvrir son style dans un polar et je n’ai pas été déçue ! J’ai beaucoup souri, parfois ri, mais surtout j’ai adoré le personnage de Benjamin (qui pour moi est l’alter égo de Gabriel KATZ).

Benjamin se prend pour un beau gosse (et peut-être as-t-il tout au plus un certain charme ?) et vit de petit boulot en attendant de vivre de son vrai métier : Comédien. Il va donc se retrouver empêtré dans une histoire pas possible tout ça à cause d’une fille ! Je n’en reviens toujours pas de tout ce qu’il a vécu avec seulement ce point de départ complètement invraisemblable !

Gabriel KATZ pond un véritable polar haletant avec une situation complètement ahurissante et impossible à souhait ! Plusieurs fois, je me suis dit qu’il ne pouvait pas vivre pire que ce qu’il vivait déjà et pourtant si ! C’est surtout cela que je salue dans cette histoire c’est qu’elle est complètement abracadabrante, incroyablement folle et improbable ! Il ne faut surtout pas se prendre la tête et lire l’histoire comme elle vient sans se poser de question et accepter le fait que ces personnages sont juste dingue et que leurs vies le sont tout autant !

Le personnage de Benjamin est ce que j’ai le plus apprécié, il est naïf à souhait, abruti par les filles et drôle ! J’ai retrouvé l’humour tranchant de Gabriel Katz dans chacun de ses dialogues et de ses réflexions. Pour moi, Benjamin est le portrait craché de l’auteur et c’est ce qui m’a le plus plu. Je peux me dire qu’il y a un peu de Benjamin dans Gabriel KATZ et c’est juste génial !

Bon, Benjamin n’est pas tout seul, je vous l’ai dit. Il va suivre Victoire, une petite nenette, un vrai cliché de mannequin qui n’en est pas une. Elle est toujours accompagnée de Marco, un personnage qui m’a fait lui aussi hurler de rire à chaque fois que Benjamin lui parle car il le surnomme « Mono Sourcil » ! Promis, ma prochaine dédicace de Gabriel Katz doit avoir son Mono Sourcil en dessin !

En bref, cette histoire est haletante et complètement ahurissante mais il ne faut pas non plus trop lui en demander et c’est ce qui fait son charme. Les personnages sont percutants et font tourner la baraque comme on dit.  Le style et l’humour de l’auteur sont bien présents et ça fait du bien !

 

Publicités

3 commentaires sur « N’oublie pas mon petit soulier de Gabriel KATZ »

Donner votre vision

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s