Le cycle d’Avalon de Marion ZIMMER BRADLEY | Tomes 1 à 2

Couverture Le Cycle d'Avalon, tome 1 : Les Dames du lac

4ème de couverture : 

La légende du roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde n’avait, depuis longtemps, inspiré un roman d’une telle envergure. Merlin l’Enchanteur, Arthur et son épée fabuleuse, Lancelot du lac et ses vaillants compagnons, tous sont présents, mais ce sont ici les femmes qui tiennent les premiers rôles: Viviane, la Dame du Lac, Ygerne, duchesse de Cornouailles et mère d’Arthur, son épouse Guenièvre, Morgane la fée, s?ur et amante du grand roi?
Cette épopée envoûtante relate la lutte sans merci de deux mondes inconciliables: celui des druides et des anciennes croyances et celui de la nouvelle religion chrétienne qui supplante peu à peu les rites ancestraux de la Grande-Bretagne avant qu’elle ne devienne l’Angleterre.

Mon avis :

C’est un sacré livre que je viens de finir là ! Je ne dirais pas que c’est long et fastidieux mais presque.

Je vais commencer par l’histoire, je n’ai jamais eu l’envie de lire des récits basés sur les légendes d’Arthur, de Merlin et les chevaliers de la table ronde. Pourtant, quelle erreur, sachant que ça ne m’aurait pas déplu. Donc c’est avec curiosité que j’ai commencé cette lecture.

L’histoire est vraiment intéressante, on voit les personnages évoluer de leur enfance à l’âge adulte. On suit vraiment plusieurs années d’histoire à une vitesse assez moyenne, le livre est épais mais tout est plutôt bien écrit, on comprend bien ce que l’auteur veut nous raconter et on suit assez bien le fil de l’histoire, j’ai même eu quelques facilités à deviner la suite. Il faut quand même suivre l’histoire car sinon on est vite perdu. Ce qui est un peu dommage c’est que forcément on met beaucoup de temps à lire un livre de cette épaisseur et du coup on est quand même obligé de s’arrêter et j’ai eu plusieurs fois du mal de me remettre dedans.

Parlons des personnages maintenant, on y retrouve tous les personnages de la légende Arthurienne, Morgane la Fée, Le peuple d’Avalon, Merlin, Guenièvre, Lancelot et les autres chevaliers de la table ronde. J’ai été surprise de suivre Morgane dans son enfance et dans sa vie de femme ensuite. Je m’attendais pas vraiment à connaître autant de précisions dans cette histoire sur les personnages et ce qu’il va leur arriver. On passe parfois du point de vue d’un autre personnage comme Guenièvre ou Viviane mais ça ne gêne pas la lecture au contraire ainsi on voit ce qu’il se passe ailleurs que du point de vue de Morgane.

Il y a quand même une chose qui m’a un peu dérangé ce sont les passages où l’on parle de religion. Le christianisme est assez fort vers le milieu du livre à cause de Guenièvre qui ne vit que par ça… J’ai trouvé Arthur assez effacé et soumis face à cette femme qui au départ était très peureuse et discrète. Lancelot à l’air vraiment beau car il fait tomber nombre de femme sous son charme comme Morgane. Mais Morgane n’est pas une beauté et elle est assez mystérieuse pour la plupart des gens « normaux » qui la prenne un peu pour une sorcière. J’ai aimé découvrir le peuple d’Avalon que je trouve très mystérieux mais respectueux des autres peuples qui habitent la grande-Bretagne. Comme l’histoire, les personnages sont denses et assez bien décrits mais ils sont un peu nombreux du coup plusieurs fois je me suis sentie perdue face à des noms surtout pour les placer dans une généalogie approximative, un tel est cousin de un tel qui est le demi-frère ou frère d’adoption… Surtout que certains on des noms très similaires comme Balin et Balan par exemple… C’est pour cela qu’il faut être assez concentré pour lire ce livre à mon avis. On ne peut pas le lire n’importe où…

En bref, ce livre est riche en légende et en personnage. L’histoire est vraiment intéressante quoique un peu fastidieuse du fait du nombre de personnages et de complots qui se trament sous cela. C’est quand même une belle découverte et même si je me doute un peu de ce qu’il va arriver par la suite grâce à la fin j’ai hâte de connaître la suite.


Résultat de recherche d'images pour "Le cycle d'Avalon de Marion ZIMMER BRADLEY"

 

4ème de couverture :

Grâce à la sagesse du roi Arthur et à Excalibur, son épée toute-puissante, grâce aussi à la bravoure des chevaliers de la Table Ronde, la paix règne enfin sur le royaume de Grande-Bretagne, paix cependant précaire. Une lutte sans merci continue d’opposer les fidèles de l’antique culte druidique de la Dame du Lac aux adeptes de plus en plus nombreux de la nouvelle religion chrétienne, prônée par les Romains.
Seule la venue d’un héritier de la couronne pourrait peut-être consolider le trône et assurer l’avenir. Mais Morgane, prêtresse d’Avalon, Gwydion, son fils, né d’amours coupables avec le roi Arthur, Lancelot du Lac, fidèle chevalier de cœur de la reine Guenièvre, ont-ils encore une chance d’accéder aux lumières secrètes de la sagesse et de l’amour ? Ne sont-ils pas plutôt sur le point d’entraîner dans l’abîme un roi, un royaume, toute une civilisation lentement broyée par un nouvel ordre du monde ? A moins qu’au tout dernier moment ne vienne à leur secours la force éblouissante et mystérieuse du Graal, porteur d’espoir pour tous les hommes de bonne volonté ?

 

Mon avis :

Je termine ma lecture avec un avis mitigé. J’ai bien aimé la grande moitié du livre mais la dernière partie m’a laissé perplexe.

Tout d’abord, j’ai eu beaucoup de mal à me remettre dans l’histoire. Il n’y a aucun résumé du précédent tome et ce serait plutôt intéressant au vu des nombreux personnages et des situations qu’ils vivent. Bref, quand j’ai pu replacer tout le monde j’étais apte à entrer dans l’histoire. C’est vraiment avec plaisir que je me suis replongée dedans. C’est passionnant et entraînant durant la moitié du livre et là dans la dernière partie, plusieurs années passent en quelques pages et je me suis retrouvée complètement perdue. Les événements s’enchaînaient sans que j’en comprenne la plupart. Du coup, j’ai terminé ma lecture avec une note amère, les idéaux des héros ne me sont pas apparu respectés et l’histoire se termine vraiment bizarrement. De plus, en lisant les commentaires sur les autres tomes de cette saga, je me suis rendue compte que ça n’était pas la suite et au vu de l’épilogue ça marque bien la fin de cette histoire là.

On prend les mêmes et on repart.  Encore une fois, Morgane est l’une des héroïnes principales. Elle va beaucoup changer dans ce tome, elle va passer par plusieurs stades de sa vie et c’est assez intéressant de suivre sa force, son courage et sa combativité. Arthur est toujours si soumis à sa Guenièvre qui elle, peut le tromper sans problème. D’ailleurs, vers la fin du livre cela va poser quelques problèmes… Il y a quand même pas mal de personnages et j’ai eu du mal à les placer surtout que certains changent de noms en devenant chevaliers de la table ronde. Les noms se ressemblent toujours autant : Gauvain, uvain, Galaad… Ce n’est franchement pas pratique.

Tout compte fait, je me demande si j’ai vraiment pris du plaisir avec ce livre. Je pense qu’à un certain moment oui, mais c’était très fugace et pas assez pour me satisfaire entièrement. J’ai eu cette impression qu’il n’y avait que l’auteur qui pouvait vraiment entrer dans son histoire et qu’au final nous ne sommes que des observateurs pas très invités à la suivre. J’ai eu aussi l’impression qu’elle avait bâclé l’épilogue… En bref, je ne continuerais pas cette saga, mis à part le tome 4 qui a une bonne note et de bons commentaires.

Publicités

4 commentaires sur « Le cycle d’Avalon de Marion ZIMMER BRADLEY | Tomes 1 à 2 »

  1. J’ai dévoré ces livres il y a pas mal d’années et je les avais adorés à l’époque, il faut dire que je suis fan de la légende arthurienne… Comme je les avais donnés (je donne mes livres, sauf quelques uns dont je ne me séparerai jamais car ils me sont précieux, pour diverses raisons) et j’ai eu envie de les relire récemment, je les ai donc rachetés. Peut être que + de deux décennies plus tard, je les apprécierai différemment, avec l’âge et le vécu on se focalise plus sur certains aspects d’un ouvrage. Sur le thème de la légende arthurienne, mon livre préféré (un de ceux dont j’aurai toujours un exemplaire), c’est « L’Enchanteur » de Barjavel. La plume magique de Barjavel sur la vie non moins magique de Merlin… Merci pour toutes tes chroniques lectures !

    J'aime

    1. C’est vrai qu’avec l’âge on se focalise sur des éléments que l’on a pas forcément lu plus jeune. Je me rends compte que je m’intéresse plus à l’histoire, aux légendes et aux histoires vraies maintenant que quand j’étais plus jeunes 🙂
      Je relirais peut-être un jour cette saga et je pousserais peut-être jusqu’au bout ma lecture 🙂
      Ha Barjavel ! J’avais beaucoup aimé une rose au paradis et la nuit des temps (qui est MON livre préféré de tous les temps 🙂 ). Je me pencherais peut-etre sur l’Enchanteur du coup 😉
      Merci à toi de passer par ici et de commenter 😀 Sans ça mon petit blog ne vivrait pas vraiment !

      J'aime

Donner votre vision

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s