Une guitare pour deux de Mary AMATO

4ème de couverture :

Impossible de vivre sans guitare. C’est ce que pense Tripp quand sa mère lui confisque son instrument. Sa seule solution : répéter un midi sur deux, dans la salle B, avec une vieille guitare. Lyla, consciencieuse violloncelliste, occupe la salle les autres jours. Ces deux-là commencent par se détester par petits mots interposés. Mais bientôt, les échanges virent aux confidences et une tout autre relation s’installe entre eux…

Mon avis : 

Je ne m’attendais pas à ça quand j’ai commencé ce livre, hier soir. J’avais peur que cela soit niais à souhait, cucul et du vu et revu. Pourtant, j’ai apprécié cette lecture. Pas au point d’en avoir un coup de cœur mais c’était bien agréable et sympa de suivre l’évolution de l’amitié entre Lyla et Tripp.

Ces deux personnages sont opposés mais leur passé les relie. Chacun a perdu un parent et chacun fait face à une vie dont ils n’ont pas envie de vivre. Tripp est nul à l’école et est un solitaire suite au déménagement de son meilleur ami. Lyla est parfaite, elle joue du violoncelle et est douée. Tout le monde l’apprécie et la sollicitent. Pourtant, elle n’est pas très heureuse. Après une succession de hasard ces deux personnages vont devenir amis. Leur relation est assez touchante. Mais c’est surtout l’échange qu’ils ont et la façon dont ils voient le monde qui m’a le plus interpellée. Ils ont eu des idées qui font écho en moi et qui m’ont fait réfléchir.

Pour ce qui est de l’histoire, elle est somme toute assez banale. Deux personnages qui deviennent amis et leurs proches qui ne les comprennent pas et qui les trouvent changés, c’est un fil conducteur assez connu. La chose la plus intéressante n’est pas l’histoire mais comme je l’ai déjà dit c’est la relation entre Lyla et Tripp. Du coup, il a manqué quelque chose à ma lecture. Peut-être un peu plus de profondeur ou un je ne sais quoi qui aurait vraiment apporté un plus à l’amitié de nos personnages. De plus, pourquoi à chaque fois les auteurs de jeunesse sont obligés de nous mettre des accidents vers la fin des livres… Ok, cela donne le petit plus larmoyant qui fait pleurer les midinettes et donne du charme à la relation des deux perso mais c’est bon quoi y a d’autres solutions que ça! J’ai l’impression que quand je lis ce genre de « facilités » c’est que les auteurs n’ont pas d’imaginations et du coup ça casse ce que j’ai pu ressentir avant. C’est dommage, franchement.

Mis à part ce petit mécontentement, une guitare pour deux est une lecture rafraîchissante et sympathique. Une bonne lecture d’été, en tout cas. Le côté jeunesse étant présent mais pas ostentatoire, donc, ça passe tout seul et c’est ce qui rend ce livre agréable. J’ai même pu entrevoir un semblant de « music show », avec des chansons qui reviennent assez souvent et qu’en plus on peut écouter en même temps qu’on lit le livre grâce au site : http://thrumsociety.com/.

Au final, c’est une lecture sympathique, qui passe toute seule et qui apaise. Malgré mes appréhension j’ai su apprécier la relation entre Tripp et Lyla qui change des habitudes niaisasses qu’ont peut voir à toutes les sauces dans les romans jeunesse.

Temps de lecture : 2 jours

Note / 10 : 7

 

Titre :

Publicités

Donner votre vision

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s