Le livre des choses perdues de John CONNOLLY

Résultat de recherche d'images pour "Le livre des choses perdues"

4ème de couverture :

L’Europe est sur le point de basculer dans la guerre. Le jeune David est trop petit pour comprendre la politique, mais il n’en ressent pas moins l’inquiétude qui, chaque jour, mine un peu plus les traits de son père. Le garçon se retrouve livré à lui-même, seul avec Rose, celle qui a remplacé sa mère défunte. Mais un jour, la voix de cette dernière l’appelle, elle est là, toute proche, quelque part au fond du jardin, dans ce tronc creux qui, hier encore, n’était pas là… Et voilà David aspiré dans un autre monde, peuplé de créatures tout droit sorties des contes qu’il lit à longueur de journée. Un lieu magique et violent où, au détour de chaque chemin, le guette un danger qu’il doit affronter s’il veut un jour rentrer chez lui. « John Connolly a réussi un tout de force : effacer toute frontière entre monde adulte et enfance. Le lecteur de tout âge tremblera, le soir dans son lit. Un conte qui nous aide à vivre. » Les Échos

 

Mon avis :

Ce livre m’intriguait et lorsque j’ai eu l’occasion de pouvoir le lire, c’est avec plaisir que je me suis plongée dedans. Je m’attendais à lire plus de fable mais au final ce livre n’est pas un regroupement de contes modifiés, s’en est un lui-même.

J’ai vraiment apprécié cette lecture. C’est léger, frais et divertissant. L’histoire est passionnante et riche en rebondissements. L’action est très présente et j’ai aimé les références aux différents contes connus, même s’ils sont modifiés afin de rendre l’histoire plus intéressante. J’ai pris mon temps pour lire ce livre, il m’a plu pour sa simplicité et son côté enfantin sans vraiment se prendre au sérieux.

Les personnages sont intéressants et complets. Je me suis prise d’affection pour David, cet enfant jaloux et égoïste évolue réellement tout au long de l’histoire. Il devient courageux et volontaire. Ses rencontres le fortifient même si elles ne sont pas toutes sympathiques. L’homme biscornu est vraiment le méchant de l’histoire et le fait que son nom fasse écho en moi (notamment pour ses similitudes avec un personnage de série : Once upon a time), il donne un sens à la quête de David et à son évolution. Les autres personnages que David croisera tout au long de son périple sont importants mais il est vrai que j’aurais aimé en savoir plus sur l’histoire de Jonathan et Anna. Autant ils m’ont surprise autant j’ai trouvé que leur bref passage dans l’histoire n’était pas assez exploité.

Franchement, ce livre est une petite pépite. J’insisterais surtout sur le fait qu’il se lit facilement et avec légèreté, comme un conte en fait et je pense que c’était le but de l’auteur, même si la « fin » de David est somme toute assez commune. J’ai trouvé dommage que l’auteur le raconte en quelques pages. C’est une triste fin pour un petit héros comme lui. Au final, comme tous les contes ce livre nous offre une morale, je vous conseille de la découvrir.

Publicités

2 commentaires sur « Le livre des choses perdues de John CONNOLLY »

  1. J’avais adoré ce livre que j’ai trouvé très bien écrit et très bien remplis! Ce livre m’avait fait voyagé dans ce monde où David découvre. J’avais trouvé cette lecture fascinante!
    Je suis de ton avis concernant la fin trop vite expédiée!

    J'aime

Donner votre vision

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s