Incarceron de Catherine FISHER | Tomes 1 à 3

Couverture Incarceron, tome 1

4ème de couverture :

Incarceron, une prison à nulle autre pareille : elle décide qui doit vivre… et qui doit mourir.
Rien ne peut lui échapper
Finn est prisonnier d’Incarceron, un univers pénitentiaire plein de dangers, de trahisons et de menaces. Il tente par tous les moyens de s’évader.
Claudia, la fille du directeur d’Incarceron, vit à l’Extérieur, dans un royaume figé au XVIIIe siècle. Piégée par une existence qu’elle n’a pas choisie, elle cherche à percer les mystères de la Prison.
Un jour Finn et Claudia trouvent une clé, qui permet à chacun de communiquer avec l’autre. Alors surgit un espoir, la possibilité d’échapper à un destin tout tracé dont ils ne veulent pas.

Mon avis :

Ce n’est pas un coup de coeur mais ce 1er tome est une mise en bouche intéressante. Ce genre d’histoire n’est pas courante et l’ambiance est plutôt surprenante.

Un monde qui doit vivre comme au 18ème siècle alors que ses habitants ont des technologies révolutionnaires et incroyables, ils ne peuvent même pas les utiliser comme bon leur semble, ce qui est incroyable. Mais ajoutez un autre endroit qui s’appelle Incarceron, une prison qui s’auto-gère c’est quand même surprenant.

J’ai été séduite par ce fil conducteur, des prisonniers voulant s’échapper. On s’imagine mal ce que représente cette prison, au départ et l’auteur nous dévoile ses secrets petit à petit. On va de surprises en surprises concernant l’histoire de cette prison et comment elle est gérée.

Les personnages me sont apparus tous très différents avec des caractères bien trempés et des façons de faire peu communes. Le personnage que j’ai préféré est Attia, elle n’est pas l’héroine, plutôt un personnage secondaire mais elle est passée par tellement de choses que je la trouve courageuse, téméraire et audacieuse. Elle pourrait avoir un rôle plus important c’est à voir pour la suite. Les autres, Finn, m’est apparu transparent, Claudia trop sure d’elle, Keiro trop menteur et manipulateur, Gildas, je me suis demandais à quoi il servait. Le directeur m’a surprise plus d’une fois et Jared est un sage parfois poltron. Tous ces personnages forment un tout intéressant à suivre.

Le seul point négatif serait le style d’écriture qui est peu développé en détail et description et pas assez mature. On ressent bien le jeunesse, c’est dommage car on oublie quelques points et on va droit au but alors qu’on aurait pus avoir plus de densité et de profondeur. 

En bref, c’est une histoire sympathique et je suis bien contente d’avoir la suite avec moi, car c’est quand même bien de savoir ce qu’il se passe tout de suite après la fermeture du 1er tome.

Couverture Incarceron, tome 2 : Le cygne noir

4ème de couverture :

Finn et Claudia sont tous les deux à l’Extérieur. Leur relation est orageuse. Finn ne se pardonne pas
d’avoir laissé Attia et Keiro dans la prison, et Claudia est déçue de voir Finn se morfondre. Quoi qu’il en soit, les voilà obligés de reprendre la fuite ensemble : la reine qui prétendait accepter Finn comme héritier, leur a tendu un piège? Pendant ce temps, dans la Prison, Attia fait la connaissance du mage Rix qui possède un précieux gant de Sapphique. Malheureusement, elle et Keiro ne sont pas les seuls à le convoiter pour passer à l’Extérieur. Le directeur a eu la même idée et surtout, la Prison elle-même a décidé de se fabriquer un corps et de voler le gant afin de s’échapper de sa propre enceinte. Si elle y parvient, les prisonniers ne seront plus seulement livrés à l’horreur et au chaos? ils mourront tous.

Mon avis :

Dans la même ligne que le tome 1, le tome 2 n’est pas très différent. C’est le même style d’écriture et l’ambiance est la même quoique un peu plus oppressante, pas aussi légère que dans le premier tome.

On retrouve nos personnages, et au final Attia ne s’est pas révélée comme je le souhaitais, c’est plutôt Claudia qui m’a surprise. Elle devient plus responsable et plus mâture. Keiro reste fidèle à lui même, Jared m’a semblé moins poltron et plus courageux et entreprenant. Le directeur m’est apparu moins énigmatique et plus transparent. La prison m’a vraiment intriguée comme je le pensais on en apprend un peu plus sur elle et son univers. C’est vraiment le personnage référent de cette histoire car sans elle, le livre n’a plus lieu d’être.

Comme je le disais plus haut, l’ambiance est plus oppressante car on entre dans les tréfonds de la prison et du royaume. Il y a des batailles, de la souffrance et du pouvoir mal distribué. J’ai mieux aimé ce deuxième tome pour cette ambiance car on suffoque plus l’action avance. On découvre pleins de choses au sujet du royaume également qui est moins paradisiaque que je ne le pensais dans le premier tome. Tout n’est qu’apparence et ce second tome le prouve. C’est étonnant de se dire qu’on puisse vivre dans un monde d’illusions. Ça m’a fait réfléchir. 

Nos personnages souffrent et on est emportée par les obstacles qui se dressent devant eux. De plus, il y a un sacré suspens, je ne m’attendais pas à cette fin et je l’ai trouvé poétique. L’auteur a su retourner la situation d’une façon tout a fait étonnante. Je ne pensais pas que cette saga se finirait ainsi mais il peut y avoir une suite car elle reste quand même ouverte. 

Je reviens sur le fait que pour le premier tome on ressentait beaucoup le côté jeunesse mais dans ce tome ci on le ressent beaucoup moins j’ai trouvé ce qui me manquait la profondeur et un peu de maturité.

En bref, c’est une saga à découvrir. Ça se lit facilement et c’est intéressant. Malgré le fait que ce soit destiné à des lecteurs plus jeune, le second tome relève un peu le niveau d’âge du premier.

Temps de lecture : 2 jours

Note / 10 : 8,5

Publicités

Un commentaire sur « Incarceron de Catherine FISHER | Tomes 1 à 3 »

Donner votre vision

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s