La mort n’est pas une fin d’Agatha CHRISTIE

Couverture La Mort n'est pas une fin

4 ème de couverture: 

Elle est bien belle, la concubine qu’Imhotep a ramenée de son voyage dans le Nord.
Mais elle n’est qu’une étrangère, et on ne l’aime pas. D’ailleurs, depuis qu’elle a ensorcelé le maître, rien ne va plus au domaine. Et ce démon va finir par décider de tout si l’on n’y prend pas garde. Il faut agir avant qu’il ne soit trop tard. Si elle venait à disparaître, le c?ur d’Imhotep retournerait à ses fils. Il suffirait d’écraser le serpent, et tout redeviendrait comme avant. Est-ce bien certain ? Le mal vient-il seulement de l’étrangère ? On dirait qu’un poison intérieur ronge aussi la maison du maître…

Mon avis :

J’ai adoré lire ce livre! Agatha m’a encore surprise et retournée!

Cet auteur reste et restera mon auteur fétiche, elle ne me déçoit que trèèèès rarement et à chaque fois, même si je réfléchis et que j’enquête, je suis surprise par le meurtrier…

Dans ce livre, l’auteur change un peu, il n’y a ni Hercule POIROT, ni Miss MARPLE, l’histoire se passe en Egypte et déjà cela m’a plu ! Tout de suite on est mis dans l’ambiance du roman avec une préface qui explique les choix de l’auteur pour ce bouquin.

L’histoire ce passe donc en Egypte dans un domaine familial. Le père qui part toujours en voyage ramène un jour une belle jeune femme pour le malheur des enfants… S’en suivra une série de meurtre. L’héroïne, celle que nous suivons, Renisenb est une des filles et veuve, elle revient après 8 ans passé loin de sa famille. Elle va beaucoup se poser de questions et parfois je l’ai un peu trouvé niaise mais il est vrai que cela ne jure pas avec la façon de vivre des Egyptiens vu que la femme est réduite à faire des enfants et choisir la décoration d’une pièce… Donc, passé ce petit désagrément, on tombe dans la perplexité. Qui commet tous ces meurtres? De toute façon c’est un membre de la famille, mais lequel? Mes soupçons se sont portés sur une seule et même personne tout le long de l’enquête mais ma surprise a été grande quand j’ai découvert le Vrai meurtrier! Je ne l’aurais jamais soupçonné!

C’est pour cela que je salue encore une fois le don exceptionnel d’Agathe CHRISTIE qui avait une façon magnifique, intense et inoubliable pour raconter des enquêtes policières. De toute façon, la plupart du temps il n’y a que ses livres qui ne me déçoit pas dans ce genre.

Note / 10 : 9

Publicités

Donner votre vision

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s