Concours Spécial Imaginales | FINI

Salut à toi ami(e)s lecteurs(trices) !

VOICI LE RESULTAT  :

C’est Systia qui a gagné le concours ! Je t’envoie un mail afin d’avoir ton adresse postale 🙂

Merci aux participants !

 

J’espère que tes lectures sont bonnes en ce moment ! Pour moi c’est plutôt sympa, je suis en plein dans le tome 1 de Magicien L’apprenti de Raymond E. FEIST et j’ai bientôt fini ma lecture donc un avis paraîtra prochainement par ici 🙂 Je ne t’en dis pas plus pour garder un peu de suspens !

Alors, je sais, les imaginales c’est terminé depuis plusieurs semaines maintenant mais je continue à y penser régulièrement car oui, j’aime voir et revoir des photos, des articles, des vlogs et des vidéos parlant de ce festival. La dépression post-imaginales est passée également même si mes copines me manquent beaucoup. J’ai quand même eu envie de prolonger un peu plus longtemps les effets positifs que peut avoir ce festival sur moi.

Ainsi, j’avais déjà lancé le sujet dans ma vidéo sur ma PAL imaginales avec un petit mini concours et j’ai eu envie de le compléter avec une petite annexe  rapide sur ce blog. Cette fois-ci il y a bien un gain : une tasse à l’effigie des imaginales de cette année et quelques Goodies dans le thème 🙂

Je te remercie d’être passé par ici ! On se revoit très vite que ce soit sur Youtube ou sur le blog !

A bientôt !

Mandy_

 

La ballade de Pern, intégrale 1 d’Anne McCAFFREY | Tome 1

MON AVIS SUR LE 2EME TOME EST EN BAS Résultat de recherche d'images pour "flèche vers le bas"

Couverture La Ballade de Pern, intégrale, tome 1

4ème de couverture  :

Contient :
« L’Aube des Dragons »
« Les Dauphins de Pern »
« L’œil du dragon »

Des milliers de colons humains ont trouvé refuge sur Pern, une planète très riche semblable à la Terre. Ils souhaitent y créer une société égalitaire et pastorale, et décident de laisser derrière eux toute forme de technologie.

Les hommes découvrent peu à peu qu’ils ne sont pas seuls : sur Pern vivent de grands lézards qui ressemblent aux dragons des légendes et des dauphins très intelligents avec lesquels ils vivront en harmonie

Mais après des décennies de vie paisible, les Pernais devront affronter une incroyable menace venue de l’espace : les Fils. Ces filaments tombent du ciel et détruisent tout sur leur passage. Et ce, tous les 250 ans, tel un cycle infernal.

Les hommes apprennent alors à chevaucher les dragons pour détruire les Fils.

Mon avis :

J’avais vraiment peur de commencer cette brique de plus de 1000 pages… Depuis, un an qu’elle est dans ma PAL et je me suis enfin décidée à l’ouvrir. J’ai donc commencé en douceur en lisant le 1er tome : L’aube des Dragons. Suivrons en dessous de ce même article mes avis sur les 2 autres tomes qui composent cette intégrale et qui viendront un peu plus tard.

Si tu me suis, tu dois savoir que j’adore les Dragons ! Je suis une fan incontestable de cet animal mythique. J’étais donc très enthousiaste à l’idée de les découvrir dans un nouvel univers.

En résumé, ce 1er tome est compact et l’histoire complexe. On rencontre des (milliers) Hommes qui sont dans un vaisseau qui s’apprêtent à coloniser une nouvelle Terre nommée Pern. Alors, autant le dire tout de suite, si tu n’es pas adepte de la Fantasy et/ou que tu commences seulement, je ne te conseillerai pas de plonger ton nez dans cette saga en premier. Je recommande également de lire ce livre coupé de tout élément extérieur qui pourrait déconcentrer. Parce que même pour moi qui suis plutôt bien rodée dans ce genre et bien j’ai sorti les rames.

Je m’explique ; en fait on va rencontrer beaucoup (trop) de personnages, leurs histoires, l’histoire de leur arrivée sur Pern, leurs relations, les liens qui les unit, pourquoi ils ont choisi Pern, bref, l’auteur nous balance un peu tout comme ça dès les premiers chapitres et franchement c’est assez difficile à ingérer. Enfin, l’histoire est plausible et se tient, c’est le principal, car si l’auteur perdait ses lecteurs en route je ne pense pas que l’on aurait autant parlé de cette saga. C’est même brillamment expliqué, j’applaudis son imagination car elle a créé un Monde tout simplement, composé d’hommes, d’animaux et de végétations complètement inventés et sortis tout droit de son cerveau. Pour réaliser cela il faut être sacrément douée.

Passés les premiers éléments complexes et l’installation de nos colons, on entre plutôt bien dans l’histoire. On se rend compte rapidement que deux personnages vont être mis en avant : Sorka et Sean. Ce dont je ne m’attendais pas c’est de suivre ces personnages sur plusieurs années, les voir grandir, évoluer et créer. Du coup, on s’attache beaucoup à ces différents personnages une fois qu’on les a bien intégré et reconnu. Mais ce dont j’attendais le plus c’était les Dragons. Je peux te rassurer tout de suite, je ne suis pas déçue même si leur « apparition » et leurs liens avec les Hommes me peine car ce n’est pas venu « naturellement ». Malgré ce point, j’ai été vite rassurée car nos deux personnages font en sorte que les Dragons soient appréciés pour faire ce pour quoi ils ont été créés et pas pour être utilisés comme des bêtes de somme. J’ai également apprécié la façon dont les Hommes et les Dragons communiquent entre eux.

Je n’ai pas vu les dernières pages passer car on se concentre sur la formation des Dragons et de leur compagnon humain. Ce qui est appréciable car j’avoue qu’avant cela ma lecture était laborieuse même si l’histoire m’intéressait. Le grand nombre de personnages et le fait qu’on suive la communauté avec tout ce que cela engendre par exemple pour les naissances, les conflits et/ou les équivalences en distance (l’auteur parle en klics ce qui est difficile à s’imaginer en km…). J’aurai vraiment apprécié avoir une carte des lieux dont l’auteur nous parle afin d’avoir une référence visuelle et peut-être aussi une équivalence en km pour mieux comprendre les difficultés de nos personnages pour se déplacer.

Comme je l’ai dit plus haut, je pense que cette saga n’est pas faite pour un novice de la Fantasy et s’adresse beaucoup plus à des passionnés. Pourtant, étant une fan de ce genre, j’ai trouvé cette lecture bien trop lourde pour tout ce que j’ai exprimé plus haut. J’en attends quand même beaucoup pour la suite même si je ne suis pas très excitée à l’idée de reprendre la lecture de cette brique. J’aimerai surtout que les Dragons et leurs personnalités prennent un peu plus d’importance.

Note / 10 : 6,5


Tome 2

Mon avis :

Malheureusement mon avis sur ce 2ème tome ne va pas être plus sympathique que celui au dessus. J’ai retrouvé les mêmes problèmes que pour le 1er tome. En effet, l’histoire se passe plus de 100 ans après le 1er tome et nos personnages du début sont morts depuis longtemps et leurs descendants ont un peu trop vite oubliés d’où ils venaient. J’ai eu encore plus de mal à reprendre l’histoire en découvrant cela.

Les reproches que j’ai fait dans le premier tome sont encore plus présents ici. Les personnages sont encore une fois très nombreux. On va tout de même suivre quelques personnages principaux comme Readis que l’on voit évoluer sur une période de 10 ans environ. Il y a également son oncle Alemi que l’on va rencontrer au début de l’histoire et un jeune Dragonnier T’Lion. J’ai eu du mal avec les noms de certains personnages et je butais régulièrement dans ma lecture. J’ai eu des difficultés à situer qui était qui et quel était son rôle dans l’histoire.

J’avoue ne pas avoir du tout accroché à ce second tome, je l’ai trouvé sans grand intérêt et assez simple. En résumé, les Descendants des Anciens vont découvrir que les Dauphins qu’ils aperçoivent depuis des années de leurs bateaux ne sont pas dénués d’intelligence et qu’ils parlent. Readis et quelques autres vont se prendre d’affection pour ces créatures et vont développer un nouveau lien avec eux.

L’auteur survole l’histoire sans vraiment rentrer dans les détails. J’ai même eu l’impression de lire une nouvelle à certains moments. Le fait que l’on suit principalement le point de vue de Readis réduit largement la découverte de Pern 100 ans plus tard. Readis étant un enfant les trois quarts de l’histoire, il va avoir une vision enfantine de ce qu’il se passe autour de lui. L’auteur passe même carrément sous silence des faits qui m’ont semblé importants à connaître et s’attardent sur des actions qui au contraire sont dénuées d’intérêt…

Les Dragons ne sont plus importants et on découvre principalement les Dauphins. Les dialogues sont assez courts et immatures donc au final ils apportent peu d’informations et ne sont pas intéressants. Il y a quelques fois de l’action qui relance un peu le souffle de la lecture mais ça passe assez vite car l’auteur retombe rapidement dans ses travers. J’ai commencé à vraiment m’intéresser à l’histoire vers la fin où Readis a 16/18 ans et lorsqu’il va développer un lien assez fort avec une bande de Dauphins. J’aurais préféré que l’auteur développe un peu plus cette période au lieu de la décrire rapidement et de terminer son tome ainsi.

Pour conclure, je suis assez déçue par ma lecture et j’en attendais beaucoup plus. Je n’ai donc pas plus envie que lors de ma lecture du 1er tome de me replonger dans cette intégrale. J’ai du mal à comprendre l’engouement pour cette saga et j’avoue que lire 5 intégrales comme celle-ci me rebute un peu. Je verrais donc pour lire la suite quand je n’aurais rien d’autre à lire.

Note / 10 : 6

Les chroniques de Krondor, Magicien | Tome 1

Couverture Les Chroniques de Krondor / La Guerre de la Faille, tome 1 : Magicien, L'Apprenti

4ème de couverture :

Un jeune orphelin vint un jour du royaume des Isles.
Il devint l’apprenti du maître magicien de la cour de Crydee, sur les terres de Krondor. Son courage lui valut une place à la cour et le coeur d’une adorable princesse, mais l’approche traditionnelle de la magie ne le satisfaisait pas.
C’était avant que n’éclate la Guerre de la Faille avec l’invasion d’un étrange peuple de guerriers surgi d’un empire lointain.
Alors, celui qu’on appelait Pug dut faire face à son véritable destin. Le jour viendrait où il détiendrait le sort de deux mondes entre ses mains.

Mon avis :

Cela fait longtemps que l’ont m’a recommandé de lire les livres de cet auteur. Alors quand ma chère Pauline, Patatras, m’a offert ce livre j’étais ravie !

On rencontre ici, Pug, qui est le personnage principal de ce livre. Pug est un serviteur dans un château en Crydee, région assez éloignée au sein du monde de Midkemia. Il a été adopté par une famille du château, leur fils Tomas est devenu son meilleur ami/frère. On comprend rapidement que quand les enfants atteignent un certain âge, les artisans du château se réunissent et choisissent leurs apprentis. Pug va devenir l’apprenti du Magicien du Seigneur du Château.

L’histoire s’enchaîne très rapidement donc on n’a pas vraiment de détails sur les personnages ou sur le monde de Midkemia avant un bon moment car l’auteur place tôt le « problème » que vont devoir affronter les héros de ce livre. Au final, on se rend compte que l’auteur, malgré le fait que Pug soit celui que l’on suit principalement, va nous faire partager le point de vue de plusieurs personnages secondaires, comme Tomas, ou encore Carline, la princesse du château et bien d’autres encore. En fait, il y a tellement de personnage que j’ai eu du mal à m’attacher à eux avant au moins le milieu du livre. Quand enfin, l’histoire est placée, l’auteur nous apprend qu’une faille sépare plusieurs mondes de Midkemia. Un peuple va réussir à franchir cette faille et va envahir ce dernier. Logiquement, nos personnages vont devoir se battre contre ces envahisseurs.

Le gros point négatif dont j’aimerais parler c’est que l’histoire se passe sur de nombreuses années. C’est assez perturbant car il n’y a aucun repère temps, sauf de temps à autre un « quatre années plus tard« . Pour moi, ce n’était pas suffisant et j’ai eu beaucoup de mal à savoir quels âges avaient les personnages à chaque prise de parole. Heureusement, il y a une carte au début du livre donc au niveau de l’espace on se repère facilement.

Passé la moitié du livre, j’ai commencé à prendre goût à l’histoire et aux personnages. Leurs pensées et leurs façons de réfléchir sont plus intéressantes et moins enfantines. Il ne faut pas oublier qu’au début ils ont 13/14 ans, donc leurs façons d’interpréter ce qu’il se passe autour d’eux est très immatures et parfois légères. J’ai donc préféré le moment où ils ont commencé à être adulte, vers leurs 18 ans. J’ai beaucoup apprécié les derniers chapitres où l’on suit un siège très passionnant et oppressant. Je suis carrément restée sur ma faim car je prenais seulement goût à ma lecture.

Je reste donc mitigée après cette lecture. J’ai aimé l’univers peuplé d’elfes, de nains et composé de paysages grandioses. Cependant, je regrette que l’histoire met autant de temps à se mettre en route. J’espère vraiment que la suite sera tout comme le final car j’ai apprécié suivre les déplacements et les stratégies de chaque camps pour se vaincre. J’espère aussi découvrir un peu plus ce peuple d’envahisseurs qui a l’air quand même respectueux, avec une morale et surtout un certain honneur au combat. J’en attend beaucoup pour la suite…

Note / 10 : 7