Multiversum de Leonardo PATRIGNANI | Tome 1&2

MON AVIS SUR LE TOME 2 SE TROUVE PLUS BAS 🙂

Couverture Multiversum, tome 1

4ème de couverture : 

Alex vit en Italie, Jenny en Australie. Ils ne se sont jamais vus pourtant ils se connaissent depuis toujours, unis par un lien télépathique très fort. Le jour où ils cherchent à se rencontrer, ils découvrent qu’il existe une infinité d’univers parallèles et que la réalité qui les entoure n’est qu’une de ces multiples dimensions. Parviendront-ils à se rejoindre tandis que leur destin semble lié à celui, inéluctable, de la Terre ? Existe-t-il un monde où vivre leur amour ?Une histoire d’amour intense dans un dédale d’univers parallèles : le premier volume d’une aventure vertigineuse !

Mon avis :

C’est une lecture que j’ai littéralement adoré et dévoré. Dès les premières pages, j’ai été happée par l’histoire d’Alex et Jenny. Cette histoire de deux adolescents si singulière mais pourtant passionnante et captivante.

J’avais un peu peur du côté « jeunesse » vu l’âge des deux protagonistes mais j’ai vite été rassurée, le don de ces deux personnages prend toute la place. On oublie rapidement qu’ils n’ont que 16 ans. L’amour est là, présent aussi, discret et timide mais on le sent qui s’immisce petit à petit dans la relation des deux ados mais l’auteur a su doser cela et laisser toute sa place à l’intrigue.

Vraiment, cette histoire est unique, elle file à vive allure, un vrai page-turner. Je n’ai pas vu de défauts ou en tout cas lors de l’écriture de cette chronique je n’en ai aucun qui me vient à l’esprit. L’auteur est très doué, j’ai pris plaisir à m’attacher aux personnages qui sont développés comme il faut avec une histoire propre à eux et même les vies de leurs alter-égo sont sympathique à découvrir par petits bouts. J’ai eu une préférence pour Alex, c’est le personnage principal, c’est lui qu’on suit principalement mais j’ai aussi aimé sa relation d’amitié avec Marco. L’auteur a su aussi m’intriguer car il distille ici et là quelques idées, quelques soupçons, et du coup à la fin de ma lecture il me reste des questions et savoir qu’il y a un second tome me rassure quelque peu.

Jenny quant à elle, ne m’a pas laissé de marbre même si son personnage est un peu plus peureux et effacé. Je pense qu’elle prendra plus d’importance dans le second tome (enfin j’espère). C’est surtout sa conviction qui m’a interpellé. Dès qu’elle est sûre qu’Alex existe elle sera déterminée même si elle a de nombreux doutes, on ressent tout de même assez fortement toute la tendresse et l’amour qu’elle peut ressentir pour lui. Ça m’a ému et attendri et heureusement parce que sinon son personnage ne m’aurait pas intéressé.

Je conseille vraiment cette histoire, le côté fantastique est présent, savamment dosé entre l’intrigue, les histoires des personnages et les raisons de ce qui leur arrive. Je pense qu’il correspond parfaitement au genre jeunesse et fantastique. Pour une fois, je ne conteste pas cette catégorisation car je ne vois pas ce livre ailleurs. Je tiens juste à insister sur la plume de cet auteur qui m’a réellement plu et envoûté.

Note / 10 : 9


Couverture Multiversum, tome 2 : Memoria

4ème de couverture :

Après la catastrophe qui s’est abattue sur la terre, Jenny et Alex se trouvent plongés dans Memoria, une dimension mentale qui n’existe qu’à travers leurs propres souvenirs. Est ce pour eux l’espoir d’être réunis dans une vie nouvelle ? Ou un cauchemar dont ils ne peuvent s’échapper ?

Mon avis :

Mon ressenti est assez mitigé et se découpe en deux parties bien distinctes correspondant aux deux parties du livre.

Je n’ai pas eu de mal à me replonger dans l’histoire. Je me souvenais parfaitement des protagonistes et de ce qu’il s’était passé dans le 1er tome. On retrouve donc Jenny, Alex et Marco à Mémoria. Memoria est un monde fictif, créé par les cerveaux de nos trois héros. Ils vont évoluer dans ce monde et faire des découvertes étonnantes. Ils vont visiter les souvenirs des êtres qui peuplent Mémoria notamment ceux de leurs familles. Quant à la seconde partie du livre, elle se déroulera longtemps après la fin du 1er tome. On découvrira un nouveau monde et de nouveaux personnages.

J’ai eu beaucoup de mal avec la 1ère partie du livre car les informations se succèdent rapidement et sont assez nombreuses. On suit nos trois personnages, on alterne entre leurs propres souvenirs et ceux des personnes dont ils visitent les souvenirs. Ça fait beaucoup de souvenirs, de lieux et de temps différents. Si en plus on prend en compte le fait qu’il y a aussi les souvenirs de leurs Alter-égo on peut vite avoir mal à la tête. J’aurais aimé que l’auteur s’attarde un peu plus sur les différentes révélations qui jalonnent cette 1ère partie surtout qu’il ne donne pas de réponse dans la seconde partie. Jenny m’a semblé insupportable car elle est dans le déni la plupart du temps et ses souvenirs sont loin d’être intrigants bien au contraire ils sont assez sombre. Alex et Marco ont quant à eux des souvenirs très intéressants à suivre. Même si c’était parfois fastidieux à comprendre la suite montre que ces éléments sont réellement importants.

La seconde partie était beaucoup plus intéressante. En effet, Jenny va se réveiller longtemps après la fin du monde et va découvrir comment vivent les humains du futur. Cette nouvelle société a tout l’air d’être parfaite et pourtant Jenny va devoir fuir. On suit principalement Jenny et un autre homme Ben, celui qui l’a trouvé. J’ai adoré découvrir ce monde qui vit principalement sur l’océan  à l’aide de ville sous-marine. Ben est quelqu’un d’assez exceptionnel quand on sait dans quel monde il a grandi et quand on apprend son passé. L’histoire avance rapidement et l’auteur nous bombarde encore d’informations et de révélations plus captivantes les unes que les autres. La fin m’a laissé très frustré. J’ai hâte de connaître la suite car je sens que l’auteur va nous surprendre.

Pour conclure, j’ai aimé replonger dans l’univers créé par l’auteur. Je regrette juste le fait que le livre se découpe en deux parties vraiment bien distinctes au point que l’on ait l’impression de lire deux histoires différentes si l’on n’avait pas les mêmes personnages. Je lirais sûrement la suite car je ne peux pas ne pas savoir ce qu’il va se passer.

Note / 10 : 7,5 

Je dépoussière… | Autre-Monde de Maxime CHATTAM | Tomes 1&2

Couverture Autre-Monde, tome 1 : L'Alliance des trois

4ème de couverture :

New York, de nos jours. Matt et Tobias sont amis depuis l’enfance, grands amateurs de jeux de rôles, de jeux vidéos. Mais ce qui leur arrive est bien réel. New York est balayée par une tempête sans précédent. Des éclairs bleus fouillent les immeubles ne laissant des humains que leurs vêtements ou les transformant en mutants répugnants. Matt et Tobias arrivent à fuir sur une île et rejoignent une communauté d’enfants épargnés? Ils sont 77, de 9 à 17 ans, se dénomment les « Pans » et s’organisent pour survivre. Leurs ennemis sont les monstres « Gloutons » et les « Cyniks »humains, « violents et perfides », des adultes qui se sont transformés. Les enfants survivants ont développé des dons surnaturels, faire jaillir le feu,créer de l’électricité. Avec Ambre, Matt et Tobias vont former l’alliance des trois et essayer de comprendre et utiliser leur nouvelle nature .Comprendre aussi l’attitude étrange de certains membres de la communauté? Leur île risque d’être envahie par les Cyniks et un traître est parmi eux. Les « Pans »gagneront la bataille mais pour Matt et ses deux amis, l’aventure commence à peine. Ils quittent l’ïle,direction plein sud vers un royaume dont la reine cherche à capturer Matt. Derrière eux, l’ombre du Rampéradon, le monstre maléfique qui hante ses cauchemars plane à leur poursuite?

Mon avis :

J’ai commencé cette lecture en étant intriguée. En passant les 1ers chapitres, j’ai de moins en moins apprécié. Je ne sais pas trop pourquoi, peut-être le très jeune âge des personnages ? L’action qui survient très rapidement et les monstres qui apparaissent à la suite de la tempête ? Je n’aime pas trop lire des descriptions de monstres ou de scènes sanglantes car j’ai une imagination beaucoup trop développée à mon goût. J’ai quand même continué ma lecture car le concept de la Terre qui se rebelle face à la multiplication de l’homme et de son irrespect pour la nature me plait beaucoup.

La seconde phase de ma lecture a été beaucoup plus intéressante. Les ados gagnent en maturité et réagissent moins comme des enfants et plus comme des pré-adultes. Ils réalisent l’enjeu de leurs actes pour l’avenir et la lecture est moins fastidieuse, on se met plus facilement à leur place. De plus, les surprises surgissent, l’action nous prend et le développement de pouvoirs chez ces ados m’a vraiment intrigué. J’ai vraiment adoré cette partie de la lecture, au point que je l’ai lu en une soirée!

Passons aux méchants de cette histoire que je trouve assez clichés mais tout de même intéressants ! Matt est poursuivi (et on ne sait toujours pas pourquoi d’ailleurs !) par plusieurs méchants ! Dont l’un au nom imprononçable Le Rapauroden, un truc dans ce genre… C’est celui là qui m’a vraiment intéressé car on ne sait pas vraiment à quoi il ressemble et pourquoi il en veut à Matt, ni ses véritables objectifs. Enfin, il y a les Cyniks, des adultes transformés en mutants plein de pustules… Ils sont méchants, moches et bêtes ! Pourtant, ils nous réservent des surprises pour la suite de l’histoire à mon avis, je les ai peut-être sous-estimés…

Au final, une lecture mitigée mais qui se révèle très intéressante et prenante vers la moitié du livre. Je pense continuer cette saga, je verrais si le tome 2 m’intéresse autant.

Note / 10 : 7


Couverture Autre-Monde, tome 2 : Malronce

4ème de couverture :

Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir, où les adultes sont redevenus sauvages et les enfants se sont assemblés en bandes pour survivre, où chaque promenade est une expédition, chaque jour passé, un exploit. Un monde recouvert par un océan de forêts, peuplé de créatures fabuleuses, traversé de courants étranges, d’énergies nouvelles. Un monde nouveau où trois adolescents tentent de déjouer les pièges d’une mystérieuse reine, acharnée à leur perte : Malronce. Oubliez tout ce que vous savez… Pénétrez dans Autre-Monde.

Mon avis :

C’était avec anxiété que je commençais ma lecture de ce second tome. J’avais peur de ne pas me souvenir d’éléments importants et de ne plus accrocher car deux années se sont passées avant que je revienne vers cette saga. Contre toute attente, j’ai vraiment bien aimé cette lecture !

Les raisons sont simples ; j’ai passé un très bon moment. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, je me suis souvenue assez vite de l’histoire et des personnages et je n’ai même pas eu besoin d’un résumé. De toute façon, l’auteur reprend très peu d’élément du premier tome et du coup je ne me suis pas sentie perdue.

Ce que j’ai le plus apprécié c’est cette lecture fluide, les actions s’enchaînent rapidement, il y a très peu de temps morts et les paysages ainsi que les Pans que l’on rencontre sont supers ! Je me suis plongée entièrement dans cet Autre-Monde surtout quand l’on arrive au passage du peuple de Gaïa. J’ai adoré ce peuple de Pans, vert, contaminé à la Chlorophylle et avec une idéologie qui m’a tout de suite plu. Leur façon de se déplacer est tout aussi exceptionnelle et ce passage dans la forêt de tous les dangers m’a émerveillé. Je pense que si j’étais un personnage d’Autre-Monde je  de ce peuple. Toutes les descriptions sont bien dosées, on en prend plein la vue sans non plus avoir trop de descriptions à rallonge. Si tu me suis tu sais comme j’aime les livres du genre jeunesse qui ne prennent pas les jeunes pour des idiots. Ici, M. CHATTAM ne prend pas son public pour de bêtes adolescents et j’en suis ravie car du coup la lecture pour nous, les adultes, et d’autant plus agréable.

Passons aux héros de cette histoire. Je les ai trouvé beaucoup plus mûrs et réfléchis dans ce tome. Ils ont pris de la graine et ça leur va mieux. Ils vont subir pas mal durant leur périple surtout vers la fin que j’ai lu d’une traite car elle était réellement intéressante et prenante. Le fait de découvrir certaines zones d’ombre font que le courage de nos héros est beaucoup plus admirable. De notre alliance des trois c’est sans hésitation Ambre que je préfère. Elle est réfléchie, forte et renferme pas mal de mystère. Son but reste toujours très ambigu et j’ai vraiment eu l’impression que c’est elle qui a le plus souffert au niveau mental durant ce tome. Matt et Tobias restent quand même des personnages intéressants et courageux. Les méchants me sont apparus beaucoup plus intégrés dans leur rôles de méchants. Dans ce tome, on a affaire à de redoutables monstres, adultes etc… J’ai apprécié le fait que l’auteur rajoute ce côté sombre et pervers à l’histoire qui fait un peu trop gentillette quand on la regarde en surface. La condition des enfants aux mains des Cyniks fait froid dans le dos, leur ingéniosité aussi, d’ailleurs, j’ai eu tout le loisir de constater que ces derniers étaient de véritables abominations contrairement à ce que j’en pensais dans mon avis du premier tome. La quête des peaux, le Raparoden et la Reine Malronce sont de bons méchants dans cette histoire et amènent ce côté pervers dont elle a besoin.

Au final, c’était une lecture intéressante, avec de petites morales disséminées par ci par là et un enchaînement d’action qui rend l’histoire palpitante. J’ai hâte de connaître la suite surtout après la lecture de l’épilogue où l’on a encore plus envie de découvrir qui est Malronce.

Note / 10 : 8,5